Pourquoi le PSG est déjà champion de France

PAR Emmanuel Bocquet, le 31/10/2011 à 17:01

Pourquoi le PSG est déjà champion de FranceIl a fallu 17 ans à l’Olympique de Marseille pour redevenir champion de France, en 2010. Il en aura fallu un de plus pour que Paris retrouve lui aussi l’ivresse d’un titre national, à la fin de la saison. Car cela ne fait aucun doute : le PSG sera champion de France 2011-2012 ! D’où vient une telle certitude ?

En fait, le Paris-Saint-Germain va profiter cette saison d’une conjonction de facteurs favorables pour rafler le titre. D’ailleurs – et c’est un signe fort -, cette année la fameuse « crise de novembre », qui touche traditionnellement le club de la capitale depuis plusieurs saisons, ne semble pas vouloir pointer le bout de son nez. Si Paris a toutes les chances de soulever « l’hexagoal » en mai prochain, cela tient à trois raisons principales.

 

1/ Une concurrence un ton en-dessous

On l’a vu dimanche soir lors de Valenciennes-Lille, le champion de France est moins impressionnant cette saison. Les pertes de Cabaye et surtout de Gervinho ont amoindri l’impact offensif du LOSC, qui a perdu de la vitesse, de la profondeur et de la folie avec le départ de l’Ivoirien pour Arsenal. Jusqu’à présent, les hommes de Rudi Garcia ont limité la casse mais pointent déjà à six longueurs du leader parisien. Quant à l’OM, à quatre semaines du Clasico au Vélodrome, il patauge dans sa médiocrité malgré un sursaut d’orgueil depuis deux matchs. Reléguées à 14 (!) points des Parisiens, les troupes de Deschamps ont déjà fait une croix sur le titre.

Quant aux Lyonnais, qui ont retrouvé une certaine joie de jouer après le départ de Puel, ils ne semblent pas en mesure de jouer le titre cette année, a fortiori sans un Lisandro dont l’absence prolongée commence à se faire sentir… Reste Montpellier, la seule équipe à suivre le rythme du PSG. Mais l’équipe du très raffiné Louis Nicollin n’a pas un banc assez profond pour durer toute la saison…

 

2/ Un quatuor offensif de feu

Gameiro, 8 buts. Pastore et Nene, 6 buts. Ménez, 2 buts. A eux quatre, ils ont inscrit 22 des 25 buts parisiens en championnat depuis le début de la saison. Le quatuor offensif du PSG fait feu de tout bois. Et ce malgré des automatismes encore très imparfaits et une fâcheuse tendance à vouloir faire, à tour de rôle, leur petit numéro personnel. Pastore fait un petit pont ? Dans la minute qui suit, Nene tente une talonnade et Ménez un double-contact ! Cette bataille des égos n’empêche pourtant pas les quatre hommes d’être efficaces. Dès lors, on peut se demander ce que cela va donner quand ils joueront vraiment ensemble…

 

3/ Un mercato d’hiver flamboyant

Beckham, Eto’o, Kaka, Pato, Hazard, Tevez… Il fallait s’y attendre : le mercato hivernal risque d’être agité du côté du Camp des Loges et la presse spécialisée bruisse déjà de mille rumeurs sur les arrivées de nouvelles recrues en janvier prochain. Des noms ronflants dont les supporters parisiens se délectent à l’avance après des années de vaches maigres, à voir débarquer des Sammy Traoré, des Everton, des Bourillon et autres Digard. Autant dire que Paris devrait se retrouver avec une équipe encore plus forte lors de la deuxième partie de saison. Et ne devrait donc avoir aucun mal à aller au bout.

D’ailleurs, il se murmure dans l’entourage du club que Leonardo aurait eu cette réflexion édifiante il y a quelques jours : « Pour ne pas tuer le suspense et ôter tout intérêt à la Ligue 1, il faut absolument qu’on évite de finir champion avec 20 points d’avance… »

Pas à dire, depuis l’arrivée des Qataris, les temps ont changé au PSG…

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE