Ligue 1 : pourquoi l’OM peut être champion

PAR Emmanuel Bocquet, le 27/08/2012 à 16:09

Ligue 1 : pourquoi lOM peut être champion

L’OM champion ? C’est quoi cette blague ? On vous l’accorde, le titre de ce papier est quelque peu putassier. Outre le côté prématuré de la chose à ce stade de la saison, émettre cette hypothèse pour une équipe pillée à l’intersaison et dont le leader d’attaque est André-Pierre Gignac a quelque chose de totalement incongru. Ca aussi, on vous l’accorde. Et pourtant, cette possibilité est en fait très crédible. Voilà pourquoi.

1/ Un démarrage canon

L’an dernier, Montpellier avait commencé son championnat avec 3 victoires. Tout le monde attendait l’écroulement de la bande à René Girard… qui n’est jamais venu. Et Montpellier a terminé champion. Ce qui est pris n’est plus à prendre : en lançant sa saison par 3 succès – le dernier en date dimanche sur la pelouse du champion en titre (voir le résumé et les buts du match) – l’OM s’est offert d’entrée de jeu un matelas de sérénité et de confiance pour la suite.

Alors certes, l’OM n’est pas flamboyant : hormis son succès au Vélodrome devant Sochaux par deux buts d’écart, il a gagné à Reims et à Montpellier sur la plus petite des marges, et grâce à des buts inscrits en fin de match. Mais là encore, le parallèle avec Montpellier est tentant : la saison dernière, le futur champion héraultais avait remporté 13 de ses 25 victoires sur le score de 1-0 !

2/ Un effectif stable

L’ossature de l’équipe championne de France (Mandanda, Diawara, Cheyrou, Kaboré, Valbuena) il y a 2 ans est encore là. Les retouches possibles seront homéopathiques. Et les recrues potentielles (Kakuta, Boudebouz, Barton, Bong, Mvuemba) ne sont pas inférieures aux partants (Diarra, Azpilicueta, M’Bia, Jordan Ayew ?) sur le papier.

Défensivement, Marseille tient la route : aucun but encaissé en trois matchs et un minimum d’occasions concédées. Et tout ça avec Morel et Rod Fanni ! Il faut dire que N’Koulou est en train de confirmer son excellente saison dernière et que Mandanda est toujours aussi sûr sur sa ligne. Bref, de ce côté, pas de souci pour l’OM qui retrouvera bientôt Souleymane Diawara, convalescent.

3/ Baup le sorcier

Champion en 1999 avec Bordeaux, qui avait coiffé au poteau… l’OM dans des circonstances surréalistes, Elie Baup est l’un des entraîneurs les plus expérimentés de l’hexagone. On peut dire que le chauve à casquette connaît les spécificités de la Ligue 1 sur le bout des doigts et détient la recette pour y réussir. L’ancien entraîneur de Toulouse, Saint-Etienne, Bordeaux et Nantes a donc mis en place un plan simple à l’OM : bien défendre et jouer les contres à fond. Une tactique payante avec Gignac, qui aime prendre la profondeur, et qui le deviendra encore plus au retour de Loïc Rémy, véritable dévoreur d’espaces.

L’ancien consultant de Canal+ peut-il pour autant mener sa bande de sans-grades jusqu’au titre ? Il faudra pour ça écarter Lyon, Lille et Bordeaux – autres prétendants sérieux – mais aussi et surtout le plus sérieux d’entre eux, le PSG, qui va bien finir par démarrer sa saison un jour. En attendant le Clasico du 7 octobre prochain, tout Marseille savoure cette entame réussie alors qu’on promettait l’Enfer à l’OM cette saison. Comme quoi, le pire n’est jamais certain

Et si Barton arrive à l’OM, que va-t-il se passer ? Réponse dans la vidéo ci-dessous…

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

PSG : et si Ancelotti était viré ?

OM, PSG et Montpellier : Plus Belle la Ligue 1, épisode 5

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE