France – Ukraine : Shevchenko, la renaissance d’un Ballon d’Or

PAR La méduse, le 15/06/2012 à 16:34

France   Ukraine : Shevchenko, la renaissance dun Ballon dOr

On le disait cramé, cuit, bouilli ou encore rouillé. Andriy Shevchenko a pourtant prouvé qu’il en avait encore sous les crampons en inscrivant un doublé contre la Suède pour l’ouverture de son Euro. A 35 ans, Shevchenko aimerait bien terminer sa carrière sur de nouveaux exploits, à commencer par le scalp de l’équipe de France ce vendredi…

On ne peut pas dire que Shevchenko était attendu pour l’Euro qui se déroule dans son pays. Initialement remplaçant d’Artem Milevskiy, le joueur du Dynamo Kiev est titularisé contre toute attente face à la Suède pour une résurrection plus qu’improbable. Après son doublé, nul-doute que les défenseurs français redoubleront d’attention pour celui que personne ne voyait à ce niveau.

Depuis son départ du Milan A.C en 2006, Sheva s’est perdu. Tout d’abord à Chelsea, qui a quand même mis 45 millions sur la table pour s’offrir le 3ème meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions, accessoirement Ballon d’Or en 2004. En 47 matchs de Premier League avec les Blues, l’Ukrainien superstar n’inscrit que 9 malheureux buts, soit 5 millions d’euros le caramel. Malgré le soutien indéfectible de Roman Abramovitch qui insistait auprès de son entraîneur pour faire jouer « son » joueur de l’Est quoiqu’il arrive, Andriy ne fait pas long feu à Londres et se retrouve prêté dans le club avec lequel il a tout gagné et tant brillé, le Milan A.C.

Malheureusement, le prêt chez les Rossoneri ne se passe pas comme prévu et s’avère même être un flop puisque l’ancien Dieu ne met plus un pied devant l’autre. Une saison et deux pauvres buts plus tard, le Milan annonce qu’il ne conserve pas son enfant adoptif qui va devoir se trouver une porte de sortie pour terminer sa riche carrière en beauté.

Au fond du trou, Shevchenko retourne au Dynamo Kiev, son club formateur, le club qui l’a révélé un soir de Ligue des Champions 97 à Barcelone où il inscrit un triplé. Dans le blizzard ukrainien, Andriy ne parvient pas à se refaire même s’il reste quasi-intouchable grâce à une saison 2010/2011 où il inscrit 16 buts en 32 matchs de championnat. Mais les galères ne lâchent pas l’enfant prodigue qui se fracture la mâchoire dès le début de saison. Voyant le poids de l’âge et les blessures s’enchainer, Andre 3000 lâche quelque peu le Dynamo et se prépare pour son Euro, son jubilé. 

La suite on la connait. Sheva devient le joueur le plus âgé à réaliser un doublé en phase finale de l’Euro et se présente comme le principal danger pour une défense Bleue qui ferait bien de se méfier du vieux renard…

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Laurent Blanc allume Benzema et préfère Menez à Ben Arfa

Guy Roux allume les journalistes et défend Nasri

Euro 2012 : Ménez  « on m’a plus souvent jugé sur mon image que sur mes performances »

Euro 2012 : l’Espagne peut-elle se passer de Fernando Torres ?

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE