Euro 2012 : le Portugal, l’éternel épouvantail

PAR La méduse, le 05/06/2012 à 13:29


Euro 2012 : le Portugal, léternel épouvantail

Les Portugais sont poissards. Déjà en 2010 et pour la coupe du monde sud-africaine, les Lusitaniens étaient tombés dans le groupe le plus fort de la compétition avec le Brésil et la Côte d’Ivoire. Et quand ils en sont sortis, c’était au tour de l’Espagne alors ultra-favorite du tournoi de se présenter à eux. Cette fois-ci, c’est au moins un des deux des grands favoris de l’Euro qu’il devra battre et dépasser pour espérer briller enfin au plus haut niveau.

Présentation de la poule B :

Le tirage au sort de la poule B a vu naître trois mutants qui devront s’affronter dès le début de l’Euro. Au programme, la Nationalmannschafft, les Pays-Bas, le Portugal de Cristiano Ronaldo et le « sparring-partner » danois. Une chose est sûre, un gros sera éliminé au premier tour.

Présentation de l’équipe du Portugal :

Le parcours : deuxième de son groupe de qualification (5 victoires, 1 nul et 2 défaites), qualifié aux barrages face à la Bosnie

Le palmarès : 3ème de la coupe du monde 1966, finaliste de l’Euro 2004

Les 23 : Rui Patricio (Sporting Portugal), Eduardo (Benfica), Beto (Cluj/ROU) / Bruno Alves (Zenit Saint-Pétersbourg/RUS), Fabio Coentrao (Real Madrid/ESP), Joao Pereira (Sporting Portugal), Pepe (Real Madrid/ESP), Ricardo Costa (Valence/ESP), Rolando (FC Porto), Miguel Lopes (Sporting Braga) / Hugo Viana (Braga), Joao Moutinho (FC Porto), Custodio (Sporting Braga), Miguel Veloso (Genoa/ITA), Raul Meireles (Chelsea/ANG), Ruben Micael (Saragosse/ESP) / Cristiano Ronaldo (Real Madrid/ESP), Hugo Almeida (Besiktas/TUR), Helder Postiga (Saragosse/ESP), Nani (Manchester United/ANG), Nelson Oliveira (Benfica), Ricardo Quaresma (Besiktas/TUR), Silvestre Varela (FC Porto)

La star – Cristiano Ronaldo : sans Lionel Messi dans les pattes, Cristiano Ronaldo devrait enfin voir ses performances récompensées des louanges qu’elles méritent. Capitaine, c’est peu dire que le Madrilène portera le Portugal sur ses épaules et qu’il se prendra par conséquent tout dans la tronche si le pays ne franchit pas le 1er tour. En attendant, l’esthète portugais entend bien montrer qu’il est le meilleur joueur du monde, et ce n’est pas un enfant avec un maillot du Barça lui demandant un autographe qui va entraver ses plans.

L’espoir –  Nani : Manchester y a cru quand il a déniché le descendant de Cristiano Ronaldo au Sporting. Souvent blessé et assez inconstant, « el naño » a l’occasion de prouver qu’il n’est pas une sous-marque de CR7.

La fausse promesse – Ricardo Quaresma : Quaresma, c’est le genre de joueur qui avait les pieds pour réussir, enfin au moins un, l’extérieur du droit. Malheureusement, sa tête, un mental plus que friable et un physique en papier mâché auront raison de sa carrière. Actuellement, il écume les pelouses turques avec le maillot du Besiktas. Quand on est passé par le Barça, Porto, l’Inter et Chelsea et qu’on a moins de 30 ans, c’est quand même assez significatif.

L’absent – Nunos Gomes : pour la première fois depuis plus de dix ans, le Portugal disputera une compétition dans l’idole des fans du Benfica. Pourtant, c’est pas encore maintenant que Ronaldo et ses copains remporteront un trophée.

Le pronostic : comme dans toutes les compétitions qu’il joue, le Portugal fait peur sur le papier. Comme en 2010, le Portugal terminera troisième de poule. Comme en 2010 également, José Mourinho sera annoncé pour reprendre la sélection et comme d’habitude, les Portugais seront déçus. L’éternel recommencement a un nom.

***

Les pronostics de la poule B :

1ère journée : 

Pays-Bas/Danemark : 2 – 0 et Allemagne/Portugal : 2 – 2

2ème journée :

Danemark/Portugal : 0 – 1 et Pays-Bas/Allemagne : 1 – 1

3ème journée :

Allemagne/Danemark : 2 – 0 et Pays-Bas/Portugal : 1 – 0

***

Classement fictif de la poule B :

1er : Pays-Bas (7 points)

2ème : Allemagne (5 points)

3ème : Portugal (4 points)

4ème : Danemark (0 points)

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Euro 2012 : les Pays-Bas passent à l’orange

Euro 2012 : l’Allemagne de retour sur le toit de l’Europe ?

Euro 2012 : forces et faiblesses et de la Grèce


 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE