Euro 2012 : France-Espagne, pariez et gagnez à coup sûr avec « Nico le Calamar »

PAR La méduse, le 23/06/2012 à 13:32

Euro 2012 : France Espagne, pariez et gagnez à coup sûr avec Nico le Calamar

L’Espagne est ultra favorite (cote, 1,22) pour ce troisième quart de finale de l’Euro 2012 grâce son statut de champion d’Europe en titre et de vainqueur de la World Cup sud-africaine 2010. Une cote basée sur du vent quoi. Face aux surfaits ibériques, la France, le parfait tocard de la compétition dont la qualification est cotée à 2,60. Evidemment, c’est sur les Bleus qu’il faut miser. Nous allons vous expliquer pourquoi vous allez vous en mettre plein les fouilles en suivant nos conseils.

A la surprise générale, Alou Diarra est replacé en défense centrale aux côtés de Koscielny pour contrer le jeu de tête exceptionnel de Cesc Fabregas (source Arsène Wenger), titulaire en pointe de la Roja. Vexé, Adil Rami s’emporte dans le vestiaire et menace de quitter le groupe, ce qu’il essaie de faire. En vain, ses jambes ne répondent plus du tout depuis un moment. Il ne peut donc pas se lever de sa chaise. Pour le reste, Laurent Blanc a suivi les conseils de Luis Fernandez et aligne le milieu le plus axial de l’Histoire avec M’Vila, Martin, Matuidi et Cabaye. Ribéry jouera en soutien de Benzema.

D’entrée, les Bleus remportent leur premier duel, à savoir le toss, ce qui les met en confiance. A la 8ème minute, Yohan Cabaye décale Franck Ribéry d’une passe entre les jambes de Xavi, comme un symbole. Le Bavarois élimine Arbeloa et adresse une merveille de passe en retrait pour Gael Clichy qui a repiqué. Ni une, ni deux, le latéral loge la pelota en plein centre de la cage de Casillas qui se troue. Les Français ouvrent le score (cote 2,60 + cote 2,70) dans le premier quart d’heure (cote 1,80) par le défenseur gauche de City (cote 28 pour au moins un but de Clichy et 35 pour « premier buteur de son équipe »).

La Roja est, sans jeu de mot, piquée au vif. Elle fait donc ce qu’elle apprécie le plus, confisquer le ballon. Après 347 passes, David Silva prend le temps de s’amuser avec Gael Clichy, toujours en train de fêter son but avec son coiffeur, et adresse un centre dans la surface française. Alors que tous les spotlights, et surtout les mirettes d’Arsène sont braqués sur Cesc, c’est Xabi Alonso (cote 6,50qui profite du dégagement de la tête odieux de Diarra dans l’axe pour envoyer une frappe exter’ déviée dans les bois de Lloris. La mi-temps est sifflée sur le score de 1 – 1 (cote 1,75 pour le nul, 2,30 pour un but espagnol, 3,10 pour un pion français, 5,00 pour un but de chaque équipe et cote 4,00 pour « exactement 2 buts en première mi-temps »). Vous êtes déjà riches mais vous en en voulez encore plus.

La deuxième mi-temps sera une purge. Les Bleus cadenassent bien le jeu et privent les Espagnols d’espace. Malgré des pics de possession de balle atteignant les 84%, les copains d’Andrès Iniesta ne semblent pas dans un grand jour. Del Bosque fait alors rentrer du sang neuf avec Torres et sort Casillas pour Victor Valdés.

Alors qu’on file vers les prolongations, Blaise Matuidi arrache un ballon à Xavi (son seul perdu de tout le match) et sert Marvin Martin à 40m des buts. Le néo-Lillois sait que Valdés ne joue jamais à moins de 10m de ses cages. Il se prend alors pour Zidane en allumant sans réfléchir. La frappe est parfaite, le ballon est au fond, la France reprend l’avantage à trois minutes de la fin, Martin regarde Nasri en souriant et demande à ce qu’on l’appelle MM10. (but de Marvin Martin coté à 11,00, « les Bleus marquent dans les deux mi-temps » estimé à 7,00).

Le score de bougera plus. Les Bleus se qualifient, le journal l’Equipe titre « Les secrets d’une victoire évidente » et publie un étrange dossier sur les limites du dopage dans le foot. Le 10sport se contente du très sobre « L’écrasante humiliation des Bleus désormais imbattables« . C’est trop pour Laurent Blanc qui annonce son départ de la sélection à l’issue de l’Euro. Blanc déclare que le poste revient de droit à Luis Fernandez. L’animatôr décline  : « Blanc est un bon garçon, mais comment te dire, je suis bien à RMC où je peux avoir tous les meilleurs jouôrs sur mon plateau. Et puis c’est Luis qui décide, on ne lui impose rien à Luis« .

Si vous avez bien suivi, la France remporte la deuxième mi-temps (coté à 4,40). Il y aura plus de buts au premier acte (2,80) et Marvin Martin sera le dernier buteur du match (22). Avec ça, il n’y plus de raisons de refuser les vacances au Havre que votre femme réclame depuis tant de temps…

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Euro 2012 – France-Espagne : Ménez, Ribéry et Benzema vs Silva, Fabregas et Iniesta

Euro 2012 : comparatif France – Espagne, le juste milieu

Euro 2012 : Comparatif France – Espagne, qui a la meilleure défense?

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE