Le Petit Journal de l’Euro 2012, ép.12 : Ben Arfa et les lapsus, les Français ne croient plus en les Bleus

PAR Emmanuel Bocquet, le 21/06/2012 à 01:11

Le Petit Journal de lEuro 2012, ép.12 : Ben Arfa et les lapsus, les Français ne croient plus en les Bleus

 

1) Vox populi…

Visiblement, l’embellie ukrainienne a vite été balayée par l’orage suédois dans l’opinion publique. Alors que les Bleus affronteront la Roja championne du Monde et d’Europe samedi soir en quart de finale, leparisien.fr interrogeait ses internautes mercredi avec cette question limpide : « Croyez-vous à un exploit des Bleus face à la l’Espagne ? » Le résultat est sans appel : 79% de « non ». Autrement dit, seul 1 Français sur 5 estime les Bleus capables d’éliminer les partenaires de Xavi et Iniesta. La confiance règne…

2) La presse espagnole se méfie

Sans doute échaudée par l’expérience de 2006 (Marca avait titré « Envoyons Zidane à la retraite »), la presse espagnole se garde bien de tout triomphalisme avant le quart de finale de samedi soir face aux Bleus. Ainsi, le même Marca se fait cette fois interrogatif en titrant : « Devons-nous avoir peur ? » El Mundo Deportivo ne dit pas autre chose et estime même que l’écart entre les deux formations n’est pas si important que certains le disent : « Ce sera un match à pile ou face. Une erreur ou un détail fera la différence. » De l’autre côté des Pyrénées et après avoir vu Suède-France, on est nettement moins optimiste quant aux chances des Bleus.

3) Ben Arfa et les lapsus

A défaut d’avoir été bon sur le terrain, Hatem Ben Arfa l’a été après, en répondant aux questions de la presse. Sauf que le « Zébulon de Clamart » a tendance à déraper verbalement. « Ce qu’on retient ce soir, c’est la victoire, euh, enfin, la qualification, a d’abord lâché Ben Arfa, avant d’en rajouter une couche sur un sujet plus léger. Maintenant on va profiter de nos femmes. Enfin, ceux qui ont une femme vont profiter de leur femme, ce soir. L’important, c’est de bien décompresser. »

Au moins pour ça, merci Hatem.

4) C’est le foot ou moi !

Il y a un an et demi, Giannis Maniatis, joueur grec évoluant à l’Olympiakos, bookait la date de son mariage. Un an et demi plus tard, le défenseur grec va peut-être se retrouver face à une impasse. Car la date choisie pour s’unir à madame n’est autre que le 1er juillet, jour de la finale de l’Euro ! Qualifiée pour les quarts de finale, la sélection hellène est toujours en course et si par bonheur elle parvenait à éliminer l’Allemagne, puis le vainqueur d’Angleterre-Italie, Maniatis serait donc obligé de choisir entre son mariage et disputer la finale. Dur. Remarquez, choisir entre sa femme et le foot est un dilemme quotidien pour beaucoup de mecs ces derniers temps…

C’est tout pour ce premier jour sans match depuis le début de l’Euro. Et c’est déjà pas mal.

 

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY :

Pays-Bas, Espagne, Ben Arfa et Robben : le flop 5 de l’Euro 2012

Allemagne, Portugal, Gomez et Diarra : le top 5 de l’Euro 2012

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE