Balotelli vs Gomez, Pirlo vs Ozil, Buffon vs Neuer, les italiens gagnent tous les duels

PAR Lenny Pomerantz, le 29/06/2012 à 12:27

Balotelli vs Gomez, Pirlo vs Ozil, Buffon vs Neuer, les italiens gagnent tous les duels

On s’attendait à un combat acharné, on n’a pas été déçu. Les stars de chaque équipe ont brillé hier soir, soit par leur talent, soit par leur inefficacité. Sur un nuage, les italiens ont livré une partition parfaite, des cages jusqu’à la surface adverse en passant par le rond central. Les allemands eux ont déjoué, à l’image de la France face à la Suède. Battus dans tous les duels, sans âme et sans envie, ils n’ont jamais été capables de titiller la Squadra Azzura qui s’est facilement qualifiée pour la finale de l’Euro 2012.

Gianluigi Buffon vs Manuel Neuer

L’un a été le meilleur gardien du monde, l’autre aspire à le devenir. L’un a presque tout gagné, l’autre une coupe nationale. L’un va bientôt mettre un terme à sa carrière, l’autre à un bel avenir devant lui. L’un est brun, l’autre est blond. Tout les oppose mais ils ont un objectif commun : empêcher les adversaires de marquer. A gauche, Gianluigi Buffon. Tête de gondole de la sélection italienne, triple champion d’Italie avec la Juventus, vainqueur de la Coupe de l’UEFA avec Parme et champion du monde avec l’équipe nationale au grand dam du peuple français. Souvent blessé ces dernières années, l’héritier de Dino Zoff renaît de ses cendres cette saison en ayant été l’artisan du titre de champion de Serie A de la Vieille Dame. Arrivé lancé à l’Euro, il a réalisé des prouesses et n’a encaissé que 2 buts en 4 matchs. Seul Casillas à fait mieux. Mais Gigi lui, a une copine plus jolie.

A droite, Manuel Neuer. Le mur allemand qui sépare les ballons des filets sort d’une saison terriblement décevante avec le Bayern. En lice pour un triplé historique (Championnat-Coupe-C1), le portier allemand à tout perdu et il est arrivé à l’Euro avec une rage comparable à celle de Chuck Norris. Car si son palmarès est resté aussi vierge qu’une jeune puritaine ayant fait vœu de chasteté, ce n’est vraiment pas de sa faute. Avec sa série incroyable de 1147 minutes sans encaisser le moindre but cette saison, Neuer a prouvé qu’il était l’un des tous meilleurs joueurs de l’univers à son poste. Mais on ne peut pas gagner un match de foot tout seul quand on est gardien, sauf sur FIFA.

Bilan

Victoire aux points de Gianluigi Buffon. Le gardien et capitaine de l’Italie a été décisif, sortant des parades extraordinaires et s’offrant même le luxe de sauter du bon côté sur le penalty d’Ozil. Ses prises de balles ont rassuré, ses arrêts réflexe ont fait beaucoup de bien et sa hargne a transcendé ses coéquipiers. Son duel avec Casillas s’annonce épique. De son côté, Manuel Neuer n’a pas grand chose à se reprocher sur les deux buts. Mais à l’image de son équipe, il a été fébrile et imprécis. Encore une déception pour lui.

Andrea Pirlo vs Mesut Ozil

Des trois duels, c’est le seul qui ne se fera pas à distance. Les deux joueurs n’occupent certes pas exactement le même poste puisque Pirlo joue plus reculé alors qu’Ozil est un véritable numéro 10, mais ils vont être amenés à se croiser plus d’une fois au milieu de terrain. Une perte de balle de l’un grâce une interception de l’autre va créer immédiatement le danger. D’un côté, Andrea Pirlo, un artiste comme on n’en voit plus beaucoup. Un homme qui caresse le ballon et le traite aussi bien qu’il traiterait une femme. Roi du changement de rythme, maître dans l’art de délivrer la passe au bon moment, il a un avantage sur son adversaire : il est Italien. Et rien que pour ça il est beau et mannequin pour Dolce & Gabbana.

Mesut Ozil ne connait peut-être pas les affres du monde très select du mannequinat mais il a un don très particulier qu’il est le seul à posséder : il a une vision à 360 degrés. Ceci explique d’ailleurs pourquoi le joueur a parfois des poches sous les yeux. Mais si sa différence a longtemps été difficile à assumer dans les cours d’école de Gelsenkirchen, il est maintenant reconnaissant que la nature l’ait fait tel qu’il est. Car grâce à son pouvoir, il peut faire des passes dans le dos à des coéquipiers que lui seul voit et il arrive toujours à protéger son ballon quand un adversaire arrive dans son dos. Malheureusement, une plainte a été déposée pour tricherie et Mesut Ozil devrait bientôt mettre un terme à sa carrière de footballeur (ou jouer avec des oeillères).

Bilan

Mesut Ozil est peut-être le seul joueur de la Manschaft qui n’a pas à rougir de sa prestation. Toujours aussi mobile et disponible, il a provoqué, tenté, et marqué. Malheureusement ses copains n’étaient pas au diapason. Andrea Pirlo lui continue son voyage sur l’autoroute du Ballon d’Or. Encore une fois précieux hier dans l’entrejeu, il est à l’origine du premier but et de la plupart des actions de la Squadra. Il a temporisé quand il fallait, a toujours joué juste dans son style nonchalant et déroutant. Ozil abandonne le combat avant le dernier round.

Mario Balotelli vs Mario Gomez

Jamais une marque n’avait bénéficié d’autant de pub gratuite. Depuis le début de l’Euro, pas un jour ne passe sans qu’on entende parler de Super Mario et c’est Nintendo qui s’en met plein les poches. Ce soir, le plombier de la Squadra Azzurra rencontre son collègue de la Mannschaft. Une opposition de style, de coupe, de mentalité mais pas de talent. Car si on reproche beaucoup de choses à Balotelli (immature, mégalo, égoïste, prétentieux, nonchalant arrogant, désobéissant, fantasque – liste non exhaustive) il y a une chose qu’on ne peut pas lui enlever : son don pour le ballon rond. Doté d’un véritable sens du but, capable de débloquer des situations, audacieux au point de réussir parfois quelques coups de génie, Mario Balotelli va certainement regretter toute sa vie d’avoir autant gâché ses plus belles années en jouant au foot. Si on l’avait laissé tranquille il aurait fait péter des feux d’artifices dans sa salle de bain, comme tout garçon normalement constitué.

Vikash Dhorasso a dit un jour de Filippo Inzaghi : « c’est le mec à qui le poteau fait des passes ». Peut-être qu’un jour Franck Ribéry dira la même chose de Mario Gomez. Véritable renard des surfaces, le géant du Bayern ne sait rien faire à part être au bon endroit, au bon moment. Du tibia, de la cheville, de l’épaule, du dos, du front, du pied, Super Mario marque avec tout ce qui est légal mais il ne fait jamais vraiment exprès. Désireux de devenir l’unique meilleur buteur de la compétition, il va tout donner ce soir. Parce qu’on sait bien que contre l’Espagne, en finale, il ne marquera jamais…

Bilan

Une frappe surpuissante offre la victoire par KO à Mario Balotelli. L’attaquant transalpin, héros de la soirée, a d’abord marqué un magnifique but de la tête avant de se jouer de la défense et envoyer un boulet de canon en pleine lucarne. Sa célébration après le 2-0 restera comme l’une des images marquantes de cet Euro 2012. Mario Gomez a été inexistant. Tellement inexistant qu’on ne sait pas quoi dire de son match.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Euro-Trash : David Beckham ne disputera pas les JO de Londres!

Lloris n’en veut pas à Ménez et reconnait « l’avoir pourri »

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE