Euro 2012 : Et soudain, Gourcuff manque à l’équipe de France

PAR Lenny Pomerantz, le 15/06/2012 à 09:41

Euro 2012 : Et soudain, Gourcuff manque à léquipe de France

On a parlé du trio offensif aux abonnés absents, on a débattu de la performance de la charnière centrale, on a loué les qualités de Cabaye et Diarra et on s’est même interrogé sur les choix tactiques de Laurent Blanc. Presque tous les enseignements ont été tirés du match qui a opposé la France à l’Angleterre (1-1) lundi soir et si l’analyse n’a pas pu être plus poussée, c’est la faute au geste de Samir Nasri qui a monopolisé l’attention.  A quelques heures de la rencontre face à l’Ukraine, il est encore temps de mettre le doigt là où ça fait mal. L’équipe de France manque cruellement d’un joueur créatif, dépositaire du jeu des Bleus. Et si Laurent Blanc avait fait une erreur en renvoyant Yoann Gourcuff ?

Souvenez vous du 9 mai 2012. Devant un parterre de journalistes, Laurent Blanc annonce la liste des 26 joueurs pré-sélectionnés pour l’Euro, parmi lesquels figure Yoann Gourcuff. L’ancien protégé du « Président » du temps où il était l’entraîneur de Bordeaux a réalisé une saison catastrophique avec 13 matchs au compteur, tous plus mauvais les uns que les autres. Pourtant, le sélectionneur des Bleus croit en son poulain qu’il pense capable de se transcender sous le maillot tricolore et va lui donner sa chance face à l’Islande.

Bilan : 73 minutes de jeu qui nous rappellent que Gourcuff n’est décidément pas l’héritier de Zinédine Zidane. On se dit qu’après une performance pareille le Lyonnais ne sera pas emmené à l’Euro. Mais Laurent Blanc fait tout pour nous filer des sueurs froides défendant corps et âme l’ennemi juré de Franck Ribéry. C’en est fini de nos chances de qualification pour les quarts, une fois encore la France ne passera pas les poules. Et puis, le sélectionneur prend tout le monde à contre-pied en décidant de renvoyer le fils de Christian en vacances à Lorient. On est sauvés.

Seulement voilà, à l’heure de faire les comptes après le match contre l’Angleterre, un constat s’impose. La France n’a aucun créateur capable de faire vivre le ballon et de prendre le jeu à son compte pendant 90 minutes. Si Florent Malouda a prouvé en préparation qu’il avait encore de beaux restes, l’idée d’en faire le relais entre la défense et l’attaque est un échec. Yohan Cabaye, excellent à chaque fois qu’il enfile la tunique bleue, est loin d’être une plaque tournante. S’il sait prendre ses responsabilités et n’hésite pas à tenter sa chance, il reste cependant assez limité quand il s’agit d’organiser, de temporiser ou de délivrer une passe magique qui prendra toute la défense de cours.

Autant de choses qui ont manqué à l’équipe de France face à l’Angleterre, mais aussi contre l’Estonie ou la Serbie. En regardant jouer les Bleus, on a une sensation de vide au milieu de terrain en phase offensive. Les joueurs de Laurent Blanc s’en remettent aux individualités mais le tout manque de liant. Et une question toute bête se pose. Et si Gourcuff était l’homme de la situation ?

Au vue de ses prestations cette saison, la réponse est évidemment non. Mais pour ne pas s’empaler sur la défense comme c’était le cas contre les Three Lions, il faudrait peut-être songer à revoir l’organisation tactique de l’équipe de France. Avec un véritable milieu de terrain créateur, Benzema, Ribéry et Nasri ne seraient pas contraints de prendre sans cesse le jeu à leur compte et surtout perdre beaucoup de jus dans des courses inutiles.  A défaut de Gourcuff, Marvin Martin pourrait jouer se rôle. Pas sûr que Laurent Blanc soit prêt à tenter ce pari !

 

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Euro 2012 : retour de M’Vila, Cabaye, Diarra ou Malouda sur le banc ?

Euro-Trash : les supporters russes veulent rentrer au pays

Euro 2012 : une télécommande en forme de ballon de foot

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE