PSG : le surcoté Ancelotti responsable du fiasco parisien

PAR Emmanuel Bocquet, le 30/04/2012 à 11:08

PSG : le surcoté Ancelotti responsable du fiasco parisien

« Paris SG a-t-il abandonné toute chance d’être champion de France ? » Le sondage publié à la une de Lequipe.fr ne laisse aucune place au doute : après sa défaite au Stadium-Nord face au LOSC dimanche soir (1-2), le PSG compte désormais 5 points de retard sur Montpellier. Un gouffre, à 4 journées de la fin. En même temps, Ancelotti l’a bien cherché : laisser Tiéné et Lugano sur la pelouse en même temps, c’est se tirer une balle dans le pied, et pas du petit calibre !

D’ailleurs, les Parisiens eux-même ne se font plus guère d’illusions. Pour eux, le titre est définitivement perdu. « Ça s’est joué ce soir et il faudrait plus qu’un miracle pour terminer premier, explique Sissoko. C’est du gâchis. Je suis très déçu. » Sirigu est plus trivial mais fait le même constat : « Le titre est à oublier. Si Montpellier le laisse échapper, c’est qu’il sont cons ! »

Cet échec retentissant est aussi et surtout celui d’Ancelotti. Quatre mois après son arrivée, l’ancien entraîneur du Milan AC et de Chelsea a toujours l’air de tâtonner. Entre son fameux schéma en « sapin de Noël » ultra-défensif, des choix de joueurs discutables et sa lubie de jouer parfois sans avant-centre de métier, « Don Carlo » n’a jamais justifié à Paris le statut de « Top 5″ des entraîneur mondiaux qui le précédait.

Pour rappel : lorsque Kombouaré a été remercié sans ménagement à la trêve, Paris était 1er avec 40 points, et 2 longueurs d’avance sur Montpellier. Même en gagnant ses 4 derniers matchs – ce qui est loin d’être acquis – Ancelotti fera moins bien que le Kanak d’un point de vue arithmétique. En ayant pourtant renforcé l’effectif lors du mercato hivernal avec les arrivées d’Alex, Thiago Motta et Maxwell.

Pire : alors que la seconde place directement qualificative pour la Ligue des Champions semblait acquise il y a encore quelques jours, elle est aujourd’hui clairement menacée. En revenant à 2 points du PSG, le LOSC s’offre la possibilité de la lui ravir lors d’un sprint final au couteau. Imaginez le PSG obligé de passer par un tour préliminaire en plein mois d’août contre un improbable adversaire ukrainien ou hongrois pour jouer la LDC…

Avec 107 M€ injectés dans le recrutement l’été dernier, le « Qatar-Saint-Germain » arrive en tête de liste des clubs européens les plus dépensiers. Pour quel résultat ? Aucun titre, et aucune certitude non plus à l’heure actuelle de jouer la Ligue des Champions la saison prochaine. De quoi être la risée de toute la France du foot, qui préfère de toute façon voir Montpellier champion

 

A LIRE EGALEMENT :

Mercato, rumeurs et transferts : Gerets en pôle pour remplacer Deschamps à l’OM

Lille – PSG : la vidéo de tous les buts de la rencontre

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE