PSG : avec le départ de Sakho, QSI tue l’identité du club

PAR Lenny Pomerantz, le 05/07/2012 à 11:50

PSG : avec le départ de Sakho, QSI tue lidentité du club

Alors que le PSG cherche encore un défenseur référence et met sur la table des sommes astronomiques, Mamadou Sakho a dit ce matin qu’il était prêt à quitter le club de la capitale en cas de recrutement d’un joueur à son poste. Avec le départ possible de son ancien capitaine, Paris perdrait l’un des derniers membres historiques de son effectif. Entre le cas Sakho, le déménagement dans un nouveau centre d’entraînement et la possible destruction du Parc des Princes, le PSG n’aura bientôt que le nom pour rappeler à ses supporters sa réelle identité.

C’est l’histoire d’un club à la courte existence incroyablement chargée. Fondé en 1970, il a connu des succès, des défaites, des polémiques, a vu passer dans ses rangs des joueurs talentueux et des catastrophes de la nature, a subi l’ire de ses supporters et les changements d’humeur de ses propriétaires. Mais le PSG est tel qu’il est et c’est comme ça que les gens l’aiment. Aujourd’hui, l’identité du club est clairement menacée par l’arrivée de qataris multimilliardaires qui vont anéantir à coup de pétrodollars plus de 40 ans d’histoire. Leur argent comme arme de guerre, ils vont détruire ce que Susic, Llacer, Rai et Pauleta ont mis des années à construire et la population civile -supporters et abonnés- n’y peut strictement rien.

C’est triste mais c’est ainsi. A l’aube d’une saison 2012/2013 très attendue du côté de la capitale, le Paris Saint-Germain vit certainement ses dernières heures. Et la première crise cardiaque du club pourrait arriver très vite. Ce matin dans les colonnes de l’équipe, le défenseur central Mamadou Sakho a déclaré : « . « Si un défenseur arrive, je ferai tout pour partir« . Difficile de lui en vouloir. Lui qui a connu une ascension fulgurante, doit gagner « du temps de jeu et  poursuivre (s)a progression » s’il veut connaître la carrière qu’on lui promettait. Que cela doit être dur d’admettre qu’il est indésirable, rejeté, lui qui a connu le centre de formation du PSG, qui a gravi les échelons, brûlé les étapes jusqu’à se retrouver capitaine de son équipe de toujours.

Que ça doit être dur pour lui de quitter l’endroit où il a tout appris, en tant qu’homme et en tant que footballeur. Et si son éventuel départ peut faire plaisir à certains aficionados de Paris, c’est qu’ils ne réalisent pas encore que c’est la première étape avant la disparition de l’équipe qu’ils connaissent et qu’ils ont supporté contre vents et marées. Car le jour ou Sakho quitte Paris, plus aucun joueur du onze type ne sera un joueur prêt à mouiller son maillot, à « mourir » pour son club, à se battre pour le PSG. Tous ceux présents sur le terrain n’auront été attirés que par un projet sportif, un salaire et une ambition démesurée de propriétaires prêts à tout  pour faire gagner un titre au Qatar, qui footballistiquement n’a aucune chance d’apposer son nom sur un quelconque palmarès.

De Sirigu à Lavezzi, en passant par Alex, Motta et Van Persie, Kaka ou Pato, qui connait réellement l’histoire du PSG? Qui est venu évoluer dans un club avec une âme, des supporters mythiques et une enceinte qui a connu des folles soirées? Ni eux, ni les Modric, Neymar, Ronaldo et Falcao qui se succéderont au gré de la passion de dirigeants qui changent d’avis tous les matins. Des dirigeants qui sont prêts à virer chaque joueur qui n’aligne pas deux bonnes performances de suite sous prétexte qu’à coup de millions on peut faire ce qu’on veut et acheter qui on veut. Nenê en est la preuve ultime. Meilleur buteur l’année dernière, il se voit indiquer la porte sans raison sinon l’envie de le remplacer par un joueur de grand standing qui sera plus vendeur sur le marché chinois. Preuve en est que les footballeurs vont se succéder sur le pré du Parc des Princes sans jamais pouvoir s’attacher à rien.

Et probablement pas au Parc des Princes d’ailleurs puisque celui-ci joue sa survie. Trop petit pour l’égo de QSI, le stade pourrait bientôt ne plus servir à rien. Et si une reconstruction ou un agrandissement sont des options discutées, personne n’y croit franchement. Le PSG va déménager, loin de la Porte Saint-Cloud et loin du Camp des Loges, indigne du standing du club. Que restera-t-il alors du Paris d’antan? Des vidéos, des trophées et quelques beaux souvenirs.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

PSG : Nenê en route pour le clash

PSG : Ménez menacé ?

 

 

 

 

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE