Montpellier : Nicollin veut Gignac et admet avoir ressemblé à un « mongolien »

PAR La méduse, le 23/05/2012 à 09:47
Montpellier : Nicollin veut Gignac et admet avoir ressemblé à un mongolien

MERCREDI 23 MAI

11h30 – Nicollin revient sur le titre de Montpellier et ses conséquences

Après le premier titre de champion de l’histoire du club, Louis Nicollin sait que tout ne sera pas rose pour les Héraultais. Pour s’éviter un destin nantais, le « Parrain du déchet » entend faire bien les choses et ne pas tomber dans l’excès.

La Ligue des Champions rapporte environ 20 millions d’euros à ceux qui y participent. Pour autant, Loulou ne sait pas encore quel sera son budget pour l’an prochain et se montre même un peu perdu face à tant de nouveautés : « On ne sait pas trop quel budget on aura. Je ne crois pas qu’on aura 40 millions d’euros, c’est impossible. Moi, je pense qu’on va toucher 20 millions et puis point barre. Alors, certains te disent que c’est plus, d’autres que c’est ça à peu près. Je ne comprends rien. »

Ce qu’il comprend en revanche, c’est que Montpellier va devoir bien figurer en C1. Même s’il ne se fait pas trop d’idées sur l’issue de la phase de poules, Nicollin y va de son souhait : « Ce que j’aimerais, pour ne pas avoir l’air trop con, c’est qu’on gagne un voire deux matches à La Mosson en Ligue des champions, qu’on finisse troisièmes et qu’on se qualifie pour la Ligue Europa.« 

Pour le Championnat, Louis la poubelle se la joue modeste et brosse le PSG dans le sens du poil : « Ils vont se promener et puis, on va en manger pendant cinq ou six ans. Mais on a bouffé du Lyon pendant six ans déjà. Cela me faisait plaisir parce que c’est un de mes clubs favoris. Mais Paris, ça me plaît aussi.« 

Pour réaliser son objectif, le Président montpelliérain met les petits plats dans les grands et souhaite conserver son effectif actuel sans toutefois succomber aux demandes de revalorisations extravagantes demandées par certains joueurs. En terme de recrutement, Loulou fait également un appel du pied à André-Pierre Gignac qu’il tient en haute estime : « Si j’étais sûr qu’il est guéri de tout, je le prends demain matin les yeux fermés. Je suis sûr qu’il marquerait autant de buts que Giroud. Avec Marseille, il faut qu’on se mette d’accord, mais est-ce qu’il est bien ? Il a toujours été blessé cette saison…« 

Pour le mot de la fin, Nicollin revient sur sa crête de lundi qui a tant fait parler : « J’ai enlevé la crête. J’ai honte. J’ai fait trois shampooings et c’est parti. Je ressemblais à un Mongolien dans une clinique de vieux. C’est sympa mais je ne vois pas beaucoup de présidents faire ça.« 

On imagine effectivement mal Jean-Michel Aulas avec une crête devant ses actionnaires, Nasser Al-Khelaïfi coiffé d’un catogan pour rendre visite au Prince ou encore Vincent Labrune sans son brushing.

9h40 – Momo Sissoko au placard pour quelques heures

Mohamed Sissoko est l’un des joueurs les plus avertis sur le terrain. Dans la «vraie vie», il arrive que le Malien dérape aussi. A bord de son véhicule, le milieu de terrain du PSG a d’abord été interpellé par la police parce qu’il utilisait son téléphone portable, un grand classique. Pris dans leur élan, les gardiens de la paix en profitent pour effectuer un contrôle de papiers, c’est à ce moment que les choses se gâtent. Le permis de conduire britannique de Momo comporterait de «nombreux défauts» et la vérification de ces derniers aurait été «au désavantage» du joueur du PSG. S’en suit alors un échange de mots doux durant lequel l’armoire malienne aurait déclaré aux fonctionnaires de police qu’ils étaient «des keufs de merde» avant de les prévenir qu’ils «allaient entendre parler de lui». En plus du «défaut de permis de conduire» dont on l’accuse, le joueur est donc également poursuivi pour «outrage à dépositaires de l’autorité publique». Il a ensuite été emmené au commissariat, sans utilisation des menottes, pour une garde à vue de 6h30. Le récupérateur parisien est convoqué aujourd’hui pour une confrontation avec les policiers en question. Sissoko et les arbitres français, une longue histoire d’amour.

MARDI 22 MAI 

Après le mercato, le budget et les supporters, c’est maintenant au tour des jeux vidéos pour le PSG. En quête d’une visibilité mondiale, Ménez et sa bande ont pris rendez-vous avec l’éditeur de jeux EA Sports pour organiser un shooting photo dans le cadre du développement de FIFA 13. Grâce à cette séance, les joueurs du PSG seront parfaitement reconnaissables dans la célèbre simulation sportive dont la sortie est prévue pour la fin du mois de Septembre.

Regardez la séance de capture des joueurs du PSG pour FIFA 13 :

LUNDI 21 MAI

Carlo Ancelotti donne une conférence de presse au Parc des Princes pour tirer le bilan de cette saison 2011 – 2012 où le PSG termine 2e derrière Montpellier.

Une conférence de presse de Carlo Ancelotti à suivre en direct streaming vidéo en cliquant ici.

VENDREDI 18 MAI

16h30 : Jallet félicite Montpellier

Ce n’est un secret pour personne, il faudrait plus qu’un miracle pour que Montpellier ne termine pas champion de France. Même si rien n’est fait mathématiquement, le PSG ne se fait guère d’illusions et Christophe Jallet félicite déjà les Héraultais.

« Montpellier était plus au point collectivement, nous avons eu beaucoup d’arrivées pendant l’été et l’hiver, tout ne peut pas marcher en claquant des doigts« . L’ancien lorientais est également revenu sur les moments difficiles de la saison parisienne : « Nous nous sommes manqués sur quelques rendez-vous cette saison comme lors de la première journée contre Lorient (0-1), à Auxerre (1-1) ou à Lille dernièrement où l’ambiance était glaciale dans le vestiaire après la rencontre (1-2). Eux, ils ont gardé le cap et cela leur a réussi ». Quand on repense à l’action de Nenê à Auxerre ou à l’arbitrage lillois, les Parisiens peuvent avoir quelques regrets.

Pourtant, Jallet y croyait dur comme fer après le match contre Rennes samedi au Parc des Princes. « On avait terminé et lorsque je passe devant une télévision dans le couloir du Parc, il y avait 0-0 et coup-franc pour Lille. J’étais sûr qu’ils allaient marquer ! Et quand j’arrive aux vestiaires, on me dit que Montpellier a marqué. J’ai dit : « Arrêtez de m’allumer, les mecs ! » Mais, lorsque j’ai entendu des insultes en Italien dans le vestiaire des entraîneurs, j’ai compris…« 

Le foot, cette une langue universelle.

11h45 : Nicollin avec la coupe de Ménez

Il l’a promis, si Montpellier est sacré champion de France dimanche, Louis Nicollin se fera couper les cheveux comme Jérémy Ménez. Nos confrères du Parisien ont donc imaginé à quoi pourrait ressembler celui s’annonce comme « intronchable« .

Pour rappel, ceci est un photomontage.

Montpellier : Nicollin veut Gignac et admet avoir ressemblé à un mongolien

MARDI 15 MAI

10H30 : La Ligue 1 mise sur Montpellier

Breaking news, Montpellier serait quasiment assuré de terminer champion de France dimanche prochain. Quand on demande l’avis des joueurs de Ligue 1, les jeux semblent même faits. Les visionnaires.

Avec trois points d’avance sur le PSG et un match « cadeau » à Auxerre dimanche, c’est peu dire que les Montpelliérains sont favoris pour le titre.   »Les carottes sont cuites » pour le Jean-Louis Triaud le Président bordelais. Son homologue marseillais y va également de sa vision puisque selon lui, « c’est fini pour le PSG« . Labrune ajoute également qu’il « ne voit pas comment les Auxerrois peuvent accrocher Montpellier avec une descente mathématiquement jouée« . Les deux Présidents ne sont pas les seuls à se montrer pessimistes avec les Parisiens puisque les joueurs aussi se déclarent en faveur des Héraultais. Eden Hazard avance même des chiffres et pense que le titre est acquis « à 95% » pour Montpellier qui « le mérite« . Même à Paris Mathieu Bodmer n’y croit plus vraiment et admet que « Montpellier mérite son titre de champion » avant de préciser que Paris va aller à Lorient  pour gagner car « on ne sait jamais…« .

Heureusement, il existe des personnes qui aiment le risque. C’est le cas de Laurent Battles. Le sosie officieux de Zinédine Zidane pense que le championnat n’est pas totalement joué et estime que le rapport de force est de « 60/40 » en faveur de Montpellier. Le meneur stéphanois évoque même une éventuelle « réaction d’orgueil de joueurs qui voudront se montrer pour changer de club l’an prochain« . C’est évidemment à la dernière journée, maintenant que le club descend en Ligue 2, qu’il faut se montrer.

La Ligue 1, le championnat où les joueurs sentent le jeu comme nul part.

 

LUNDI 14 MAI

14h00 : Louis Nicollin tacle Martine Aubry et contacte son coiffeur

Qui arrêtera Louis Nicollin ? Le Président de Montpellier a énormément de choses à dire et on doute que le titre de Montpellier le calme.

Comme promis il y a plusieurs mois, l’éboueur le plus connu de France va se faire une crête sur la tête en cas de match nul dimanche prochain sur la pelouse d’Auxerre. Ce ne serait « pas un problème » pour celui qui « a déjà contacté son coiffeur » même s’il prévient qu’il risque d’être « intronchable ». Il rappelle également que Cabella et Hilton se sont déjà proposés pour lui fournir la tondeuse. C’est dans ces moments là qu’on sent l’esprit d’équipe de Montpellier.

Pour le « poète des ordures« , parler coiffure reste sûrement un truc de « tarlouze » ou de « gonzesse« . Alors il décide de tacler à tout va. Sa première cible ? Gérard Houiller, le responsable selon lui de l’éviction de René Girard quand ce dernier occupait la tête des espoirs en 2008 : « René va être nommé meilleur entraîneur. C’est extraordinaire. Quel coup de pied au cul à Houiller et à tous ces cons de la DTN qui l’ont viré« . Ce qui n’est pas tout-à-fait faux quand on sait que Raymond Domenech a été maintenu.

En pleine polémique sur ses relations avec le Losc, le Président héraultais tient également à mettre les choses au clair et à rassurer les anciens concurrents de son club : « ça me fait chier qu’on dise que je n’aime pas Lille, j’aime le LOSC « . Dans un élan de générosité, Loulou adresse même quelques amabilités à Martine Aubry qu’il « n’aime pas »  et « ne peut pas voir« . Fin connaisseur politique, Nicollin pense que le pays serait même « dans la merde si elle était nommée Premier Ministre« .

Après Merkel, c’est donc Louis Nicollin que François Hollande va devoir convaincre.

 

10h45: Louis Nicollin : « Un petit nul à Auxerre et hop, une branlette espagnole »

Louis Nicollin se faisait rare ses derniers temps. Après deux jours de silence, Loulou a profité de la victoire des siens contre Lille ce dimanche pour sortir de son mutisme.

L’homme fort de Montpellier depuis presque 40 ans aime son club et ses joueurs. Alors quand celui-ci s’apprête à devenir champion de France, on comprend qu’il puisse s’enflammer et dire un peu n’importe quoi. Dans l’euphorie du but de Karim Aït-Fana à la dernière minute, le « Pape des éboueurs » y est allé de sa poésie au micro de Laurent Paganelli pour le plus grand bonheur l’Académie française : « Un petit nul à Auxerre et hop, une branlette espagnole ! ». Dans un élan de générosité, l’homme de terrain de Canal + a même répondu « qu’il viendrait la lui faire lui-même« .

Après l’histoire de la crête, on se demande quand même ce qu’ont les Français à absolument vouloir que Montpellier soit champion.

 

A LIRE EGALEMENT

Ligue 1 : Montpellier (presque) champion, les 5 hommes clé du titre

Ligue 1 : les titres de champion qui se sont joués à la dernière minute

 

*********************

 

VENDREDI 11 MAI :

12h : Nicollin : « Ménez n’a rien dans le ciboulot« 

Louis Nicollin sait recevoir ses invités. Deux ans après avoir promis d’accueillir « la petite tarlouze de Benoit Pedretti à la Mosson« , c’est au tour des lecteurs du journal Métro de se présenter au domicile du Président de Montpellier. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas dû être déçus.

Dans un premier temps c’est le titre qui est évoqué, et l’Héraultais a la frousse.  Loulou se dit « emmerdé que le Président de la Ligue vienne au match contre Lille ce dimanche avec le trophée«  et craint ainsi que la moustache de Frédéric Thiriez « porte la poisse » alors que rien n’est joué, surtout que Nicollin ne « voit pas Paris perdre ses deux derniers matchs« .

Le sujet PSG sur le couvercle de la poubelle la table, le  »gourou de la déchetterie » s’en donne à cœur joie. Selon lui, « tout le monde trouve Montpellier sympa parce que personne ailleurs qu’à Paris ne peut blairer le PSG« . Ce qui n’est pas totalement faux si l’on en croit un récent sondage dans lequel 75% des Français souhaitent voir les joueurs de la Paillade champions par rapport aux Parisiens. Pourtant, Nicollin admet que « Paris mérite une grande équipe » et pense que faire venir Carlo Ancelotti était une bonne idée.

Loin de tailler gratuitement, « Louis la poubelle » reconnaît que s’il avait l’argent il recruterait sans hésiter Jérémy Ménez qui a selon lui « un Pastore et un Hazard dans chaque jambe mais rien dans le ciboulot« . Euphorique, Nicollin se dirait même prêt à accueillir « le fou Balotelli » qu’il prendrait sous son aile « pour en faire quelqu’un de très bon« . Il songe même à redonner vie à André-Pierre Gignac. Le Marseillais « planterait 25 buts à Montpellier« .

Nicollin, un Président à l’ancienne comme on n’en fait plus…

 

10h : Saison terminée pour Belhanda

Comme ils le craignaient, les Montpelliérains vont devoir faire sans Younes Belhanda pour les deux derniers matchs de la saison. La commission de discipline de la Ligue a rendu son verdict jeudi soir et le Marocain a pris 3 matchs fermes. Tout ça pour s’être bouffé le nez avec Mongongu lors de Montpellier-ETG le 1er mai dernier…

A LIRE EGALEMENT :

Gouvernement de François Hollande : Benzema à la culture, Ribéry à la communication

Road to Roland Garros 2012 : Nadal passe à la trappe, Simon et Gasquet aussi

 

******************

JEUDI 10 MAI :

Leonardo prié de clarifier son avenir au PSG

Le Directeur sportif du PSG Leonardo s’était déjà fait des amis l’an dernier grâce à sa fameuse conférence de presse milanaise durant laquelle le Brésilien avait annoncé rester à l’Inter…trois jours avant de s’envoler pour Paris. L’arrivée de la « diva » avait alors beaucoup fait jaser. Ce n’est pas maintenant que ça risque de changer. Si l’on en croit le Tuttomercato, l’actuel patron de la cellule sportive parisienne agacerait de plus en plus les dirigeants qataris.

Le PSG ne changera jamais. Alors que le club de la Capitale réalise une bonne saison qui pourrait voir les Parisiens remporter un titre de champion de France qui les fuit depuis 18 ans, c’est encore une fois les coulisses qui risquent de tout faire rater.

Depuis de nombreuses semaines, les bruits se multiplient autour des relations ambiguës qu’entretiendraient Leonardo et le Cheikh Hamad Al Thani (propriétaire du club). Annoncé avec insistance à l’Inter où il effectuerait un retour un an après avoir quitté la Lombardie, le Brésilien n’a jamais vraiment su convaincre son monde qu’il souhaitait ardemment rester au PSG l’an prochain, ce qui énerve les Qataris.

Le Brésilien aurait été invité à clarifier officiellement et publiquement son cas pour la saison à venir. Très soucieux de leur image, les propriétaires qatariens n’apprécieraient en effet pas la multiplication des rumeurs à ce sujet et souhaiteraient y mettre un terme. Une réunion à ce sujet serait même prévue pour le 20 mai prochain.

En même temps, demander la parole d’un homme qui est passé sans vergogne du Milan A.C à l’Inter…

 

A LIRE EGALEMENT :

Ménez, Sakho et Carasso dans une pub pour SFR

Euro 2012 : la liste de Laurent Blanc condamne-t-elle Sakho, Gameiro et Gourcuff ?

 

MERCREDI 9 MAI :

11h : Jallet ne croit plus au titre

Après la victoire à Valenciennes dimanche soir, on imaginait déjà les Parisiens s’enflammer. Depuis, les Montpelliérains sont passés par là et ont joué le rôle de pompier en s’imposant à Rennes, ce qui démoralise quelque peu l’un des joueurs à la mode du moment, Christophe Jallet.

L’ancien Lorientais est lucide, Montpellier a frappé un grand coup en Bretagne, ce qui complique les affaires parisiennes. Christophe Jallet ne cache d’ailleurs pas sa tristesse et admet que « les chances de titre du PSG s’amenuisent« . Pour le latéral, il faudrait « faire un sans-faute et prendre six points sur six » pour être champion à la fin de la saison.

Le divin chauve du PSG reconnaît pourtant avoir espéré un « gros match des Rennais contre l’actuel leader du championnat en vue de la course à l’Europa League » avant de craindre une réaction des bretons au Parc des Princes ce samedi. Même s’il «  ne sait pas quoi penser de cette équipe« , le numéro 26 du PSG s’attend à ce que les Rennais débarquent au Parc « avec de grosses intentions vu qu’ils ne l’ont pas emporté contre Montpellier« . Dans son crâne de cristal, Christophe Jallet prévoit même un match « compliqué » contre une équipe qui ne réussit pas trop à Paris ces dernières années.

Le pire dans tout ça, c’est qu’avec six points sur six, les Parisiens ne sont même pas assurés d’être champions. Mais bon, on ne va pas déprimer davantage un joueur qui pourrait aller à l’Euro.

 

**************************

 

MARDI 7 MAI

17h : Nicollin veut Ménez et se moque de Nene et Pastore

Quand Louis Nicollin drague, il le fait avec tact. Surtout quand c’est chez un concurrent direct pour le titre.

Après la victoire de Montpellier acquise à Rennes lundi soir, le Président Héraultais apparaissait épuisé. Même s’il s’est montré ravi du résultat, le pragmatique Nicollin rappelle que « rien n’est encore fait » avant de prévenir que son équipe « l’aura dans le cul si elle perd les deux prochains matchs« .

Très fatigué à l’issue sur match, Loulou a malgré tout trouvé la force de faire une déclaration d’amour au Parisien Jérémy Ménez : « Qu’est ce qu’il est bon ! Qu’est ce qu’il est fort ! » . L’Empereur des détritus a même des grands projets pour l’international français puisqu’il « est prêt à lui donner un bon salaire« …  »s’il vient« . Bon, quand on apprend que Jérémy Ménez touche environ 280000 euros par mois à Paris et que le salaire annuel le plus élevé de Montpellier ne dépasse pas le million d’euros, la piste se refroidit sérieusement…

Mais comme on le sait, la vie n’est pas faite que d’amour et d’eau fraîche pour l’homme fort du leader de Ligue 1. Il y a aussi les poubelles. Nicollin en profite alors pour déverser les siennes sur les compères d’attaque du furet parisien : « Qu’est ce qu’il est bon ce Ménez, ce ne sont pas les deux autres (Nenê et Pastore) qui sont bons, c’est lui. Il a trois de ces types dans chaque jambes« .

La drague a quand même bien changé.

A LIRE EGALEMENT :

OL : Aulas clashe tous ses joueurs… sauf Gourcuff

Gouvernement de François Hollande : Samuel Eto’o à l’économie, El Karkouri à la relance

 

************************

LUNDI 7 MAI

17h : Nicollin : « On va bouffer du PSG pendant au moins 7 ans !« 

Louis Nicollin est un grand Président. Comme tous les grands hommes, c’est au journal Le Monde qu’il s’adresse quand il a des choses à dire. Et encore une fois, Loulou n’a pas la langue dans sa poche. 

Pour commencer, le « magnat des poubelles » revient sur le parcours et les chances de titre de son équipe. Selon lui, la saison des Héraultais est une « immense satisfaction »  car il prévoyait une « modeste place dans le top 10 » en début d’exercice. Concernant le titre, « l’oligarque du déchet »  reconnait « n’y avoir jamais cru » et couvre de louanges sont entraîneur René Girard qui serait responsable de « l’osmose régnant au club« . Cependant, Loulou espère « taper Lille le 13 mai pour finir en beauté à la Mosson« .

Loulou en profite alors pour adresser une pique au journalistes qui auraient raconté des « niaiseries sur les incidents entre les joueurs suite au match d’Evian » avant d’indiquer qu’il « faudrait être jobard pour croire que Belhanda a été mis à la porte« . C’est ce qui expliquerait une certaine « nervosité chez les garçons« .

Comme on le sait, le « Pape de l’ordure » n’est pas le genre d’homme à se regarder le nombril. C’est pour ça qu’il donne son avis sur le PSG, « une écurie supérieure qu’il ne voit pas s’écrouler maintenant« . Le Président héraultais ajoute que les médias « feraient même mieux de s’y habituer, parce qu’on va bouffer du PSG pendant les sept prochaines années au moins« .

Le « roi de la poubelle » comprend que « l’anti-parisianisme confère à l’équipe une certaine popularité » et que « la France aime bien les petits« , mais il reconnaît pourtant qu’il accepterait de mettre « j’aime le Qatar » sur son maillot en échange de « 200 ou 300 millions d’euros« . Le traitement des affaires, ça le connaît.

Et c’est pour cette raison qu’il ne se mêle pas de ce qui se passe dans la capitale. Quand Le Monde l’interroge sur le licenciement de Kombouaré, le Président rabat le couvercle et estime que « chacun baise sa femme comme il l’entend« .

Pas à dire : le vrai Président, c’est lui.

 

- 13h : Le PSG spolié par l’arbitrage ?

Au PSG, on lutte aussi contre tout le monde. C’est en tout cas ce que pense Jérémy Ménez.

Le numéro 7 parisien en est convaincu, si Paris l’a emporté héroïquement dimanche soir, il ne le doit qu’à ses joueurs. Jérémy Ménez loue ainsi « les ressources mentales » dont l’équipe a fait preuve et qui montrent que le PSG « n’est pas mort ». Beau joueur, celui qui a longtemps été accusé d’être un soliste pense que cette victoire n’est pas celle « des trois attaquants mais de toute l’équipe ». Le rassemblement, c’est maintenant au PSG.

Mais tout n’a pas été rose dimanche. Le natif de Longjumeau regrette ainsi « la mauvaise entame de match qu’il ne peut pas expliquer » même s’il pointe un « excès de tranquillité ». Des explications, Jérémy Menez en a lorsqu’on évoque le carton jaune qu’il a pris et qui le privera de la dernière rencontre à Lorient. Selon l’ailier, il s’agissait d’un « arbitrage catastrophique une fois encore ». Suspicieux, « l’homme-furet » parle même d’un complot puisque les arbitres « n’attendaient que cela » et il regrette « qu’on ne puisse même plus râler un petit peu » alors que les arbitres « manquent de respect aux joueurs ».

Une idée comme ça, en passant : après les pleurnicheries de Didier Deschamps et René Girard, la Ligue devrait songer à inclure une catégorie « Caliméro » aux trophées UNFP.

 

- 11h : Mavuba plombe l’ambiance à Lille

Rio Mavuba est un capitaine exemplaire sur et en dehors du terrain. On lui accorde donc un peu de crédit quand il évoque son avenir et les ambitions du LOSC.

A Lille, tout va bien, ou presque. Le LOSC reçoit Caen ce lundi pour le compte le 36ème journée de Ligue 1. Voyant la victoire facile se dessiner, Rio Mavuba décide donc de se compliquer la tâche et  jette un léger froid sur son avenir dans le Nord. Dans La voix des sports, le capitaine des Dogues répète qu’il est « heureux à Lille » et « qu’il s’est bien adapté à la région« .

Lorsqu’il est interrogé sur son envie de rester au club, l’ancien joueur de Villareal se montre moins enthousiaste et nous ressort la bonne vieille langue de bois du footeux de base : « Ma priorité est de bien terminer la saison et de finir le plus haut possible« .  Il reconnait ne penser « qu’à ça » qu’il « sera temps d’évoquer son cas personnel après le 20 mai« .

Rio Mavuba va pourtant plus loin. Après avoir évolué dans le « Théâtre des Rêves » de Villeneuve d’Ascq,  on se dit que l’arrivée du « Grand Stade » pourrait retenir des joueurs hésitants. Mais il n’en est rien : « c’est bien d’avoir un grand stade, mais il faut avoir une équipe compétitive pour jouer dedans » lâche « Rio Bravo« . En ces termes, le milieu de terrain vise directement le départ acté du Belge Eden Hazard. Il se demande « comment le club va gérer le départ d’Eden » et reconnait qu’il s’agit « d’une question à se poser« .

Ce qu’on retient, c’est qu’après la vague de départs de l’an dernier, le LOSC pourrait bien voir partir ses derniers lieutenants et ainsi se retrouver avec un nouveau chantier entre les mains…

 

A LIRE EGALEMENT :

Manchester City, Messi, Juventus : l’immanquable du weekend sport en vidéo

Mercato, rumeurs et transferts : le PSG n’aura pas Higuain… mais peut-être Adebayor

 

*******************

VENDREDI 4 MAI :

14h : Lille ne vise pas le titre

Dans une forme excellente, le LOSC est bien placé pour conserver son titre, surtout si l’on jette un oeil au calendrier. Pour autant, certains joueurs du LOSC n’y croient pas.

« Qui vous a dit que nous étions candidats au titre ? Nous jouons la deuxième place. » Aurélien Chedjou a de l’humour. Où alors, le LOSC est le seul club qui n’est pas candidat à sa propre succession. Quand on est considéré comme le « Barça du Nord« , ça fait un peu tâche. Le défenseur lillois est pourtant sûr de son fait puisque selon lui, « quoiqu’il arrive, Lille ne sera pas champion« .

Mais le Camerounais est ouvert d’esprit. Il admet malgré tout « qu’il ne se plaindra pas s’il finit champion » même si pour lui, « les Montpelliérains finiront premiers« . Comme si les Héraultais avaient besoin de cette pression actuellement. Deux options s’offrent alors à nous : soit Chedjou prend tout le monde pour des jambons, soit il sait qu’Eden Hazard est sur les rotules sans que personne ne soit au courant.

Du côté de Montpellier par contre, on doit se dire que ça reste une réaction de petite tarlouze.

******************

10h : La presse et la merde selon Girard

C’est la semaine de la polémique à Montpellier. Alors que l’équipe réalise une saison exceptionnelle et lutte pour le titre de champion, son coach dénonce dans le France Football de ce vendredi l’attitude exécrable des médias à l’encontre du club. La théorie du complot refait surface.

René Girard réinvente la lutte des classes. Pour lui c’est simple, la presse hexagonale mènerait une cabale contre son équipe. Il accuse les journalistes de «chercher des poux» (en référence à l’affaire Belhanda) au club parce qu’il «joue le titre face à des grosses cylindrées alors que ce n’est pas sa place». Montpellier prendrait ainsi celle de l’OM et de l’OL et deviendrait par la même occasion «le vilain petit canard» du football français à qui l’on chercherait à nuire. Pourtant, le coach héraultais n’entend pas céder et entend bien le «rester jusqu’au bout».

Les médias français chercheraient à «salir le club malgré le travail réalisé depuis 10 mois». Prévenant, «l’apprenti Mourinho» invite donc son équipe à «se concentrer sur les trois derniers matchs pour éviter de tomber dans toute la merde» que la presse déverserait sur le club de Loulou. Au pire, les poubelles du groupe Nicollin peuvent servir pour ramasser…

 

A LIRE EGALEMENT :

Ligue 1 : et si Lille était champion ?

Top 5 des raisons pour lesquelles le PSG sera champion

 

*****************

JEUDI 3 MAI :

Montpellier se la joue à la Parisienne. Alors que tout allait bien il y a encore une semaine, les Héraultais auraient décidé de se saborder. Et qui de mieux qu’un enfant du club pour poignarder ses pères ?

Younes Belhanda avait tout pour devenir l’un des héros de Montpellier. Il pourrait finalement changer de statut et devenir le paria de la Paillade. Après s’être lâché sur Giroud dans l’Equipe, le numéro 10 fait encore parler de lui. Selon RMC, une réunion collective aurait été organisée par Loulou Nicollin pour recadrer ses troupes. C’était l’occasion pour le Président montpelliérain de dire sa façon de penser au jeune Marocain, ce qu’il n’aurait pas apprécié. Le milieu offensif aurait alors quitté le centre d’entraînement, cinq minutes après le début, le regard sombre.

Du côté du club, il n’y a aucun problème. Michel Mézy, le conseiller de Nicollin, calme tout le monde et déclare simplement que Belhanda est parti « effectuer une radio du péroné« . Egalement interrogé par la radio, Olivier Giroud a également réagi à « l’affaire Belhanda ». Dans une langue de bois de toute beauté, le meilleur buteur de Ligue 1 rappelle que les joueurs du club doivent penser  » à des choses plus importantes » et que « chacun doit se concentrer sur le titre » avant de rappeler que l’effectif a de « grosses ressources mentales« . Mais le footballeur est rancunier. Même si cette affaire « le fait rire », il promet qu’il « réagira bientôt » et qu’il « mettra les choses au point« . En beau gosse, il assure pourtant qu’il ne veut « pas de chamailleries« .

Si on ajoute à tout ça le fait qu’il aurait déjà signé au PSG pour la saison prochaine, ça fait beaucoup en peu de temps pour l’international marocain.

A LIRE EGALEMENT :

Ligue 1 : et si Lille était champion ?

Top 5 des raisons pour lesquelles le PSG sera champion

Mercato, rumeurs et transferts : le PSG aurait déjà signé Belhanda, Daniel Alves contacté

 

*********************

 

Montpellier craquerait-il au pire des moments ? Deux jours après le match nul miraculeux obtenu face à Evian et alors que le PSG revient à trois points, la tension est montée d’un cran chez le leader de Ligue 1.

Younes Belhanda s’est livré dans l’Equipe à une véritable charge à l’encontre de son coéquipier Olivier Giroud. Il reproche à l’international français de ne « pas avoir pris ses responsabilités » au moment de tirer le penalty alors que c’était « son tour« . Quant à Camara, Belhanda s’étonne encore de ce choix hasardeux « alors qu’il ne tire jamais« .

Probablement suspendu jusqu’à la fin de la saison, le numéro 10 montpelliérain se lâche et débusque de sa planque le meilleur buteur de Ligue 1 : « Contre Ajaccio, il se bat presque avec moi pour tirer le pénalty,  là il y en a un qui peut quasiment nous offrir le titre et il ne le tire pas ». Si le Marocain se disait « prêt à le tirer », il rappelle qu’il a reçu une éducation et qu’il « n’allait pas lui prendre le ballon des mains ».

On ne doute pas que le Prince héritier du Qatar propriétaire du PSG, déjà fan de Belhanda, appréciera. 

 

A LIRE EGALEMENT

Ligue 1 : et si Lille était champion ?

Top 5 des raisons pour lesquelles le PSG sera champion

 

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE