Plus belle la Ligue 1, épisode 3 : « C’est la reprise ! »

PAR Emmanuel Bocquet, le 14/08/2012 à 16:21

Plus belle la Ligue 1, épisode 3 : Cest la reprise !

Précédemment dans Plus belle la Ligue 1 : José Damido et Ali Bauf pactisent avec le Diable, Louise Ricolla envoie bouler les gominés du Milan AC et Donatello tente d’expliquer les subtilités de la Ligue 1 à Platan Nabratilovic. Tout un programme…

Générique : La Ligue 1, c’est comme une série télé. Amour, haine, trahisons, coups bas et coups de théâtre : tout y est. Tout pareil. Le problème des séries, c’est qu’après plusieurs saisons elles commencent à s’essouffler. Dans ces cas-là, on embauche quelques guests pour faire le buzz.  Sauf que cette saison, les guests, c’est du lourd. Zlatan et Thiago Silva en Ligue 1, c’est un peu comme si Brad Pitt et Charlize Theron jouaient dans « Scènes de ménage« .

 

Plus belle la Ligue 1, saison 1, épisode 3 : « C’est la reprise ! »

Lundi 13 août – 10 h 38 – Lyon – Centre d’entraînement de Total Volage

L’oeil torve et le nez en chou-fleur (à moins que ce ne soit l’inverse), Bertrand Lacomble, « conseiller spécial-éminence grise-oeil de Moscou » du président Nolasse à Lyon, observe l’entraînement des joueurs de Rémy Crade en discutant le bout de gras avec Robert Delaverge, le préparateur physique du club.

- Dis donc, tu lui as donné quoi à Courtruffe, on dirait qu’il sait jouer au foot maintenant ?

- Rien, mais y paraît qu’il a rencontré une petite de la télé cet été et que ça a lui fait du bien au moral…

- Au moral, ouais… Ecoute en même temps, si ça le stimule de taquiner une speakerine de temps en temps, je vais lui en trouver moi. Rien qu’à OL Tévé, y’a de quoi faire…

C’est le moment que choisit Jean-Pierre Nolasse, l’omnipotent président du club, pour rejoindre les deux hommes. Visiblement, il est un peu exalté :

- Béber, Béber, j’ai une proposition d’un club chypriote pour Tafé Gromis ! Faut absolument que tu le persuades d’aller jouer là-bas. Je dois économiser un salaire pour pouvoir changer les ampoules dans les couloirs de Glairand. On m’a dit que Rémy Crade s’était viandé l’autre jour, il ne voyait rien.

- Tu plaisantes là, JP ? On n’en est pas à ce point-là ?

- T’as pas idée à quel point on est dans la merde, Béber…

**************

Lundi 13 août – 11 h 46 – Saint-Germain-en-Laye, Centre d’entraînement du Candéloje.

- Nom de Dieu Platan, arrête ça tout dé souite ! C’est pas oune jouet !

- Mais c’est juste pour se marrer, coach. Je sais bien que le lancer de nain est interdit…

- Pose Phantome à terre immédiatément, Platan.

Vexée, l’armoire suédoise lâche le petit bonhomme à regret et retourne démonter les clavicules de ses partenaires sur le terrain d’entraînement numéro 1. Encore secoué, Carlitto Echalotti hèle Donatello, sur le point de quitter le centre du Candéloje. Le directeur sportif brésilien baisse la vitre fumée de sa Rolls Royce Phantom et retire le barreau de chaise d’entre ses dents polies à l’Ultra-Brite.

- Dona, ça né pé plou dourer, lé Platan il est ingérable avec les autres joueurs…

- Ecoute, Carlitto, Platan elle a marqué un doublé samedi soir, alors fais ce tu veux mais moi je veux la voir sur le terrain samedi soir à Ajaccio.

Bzzzzz [bruit de vitre fumée qui remonte]… Interloqué, Carlitto retourne vers le terrain numéro 2. Au loin, il aperçoit Jean-Meugle Boris s’envoler et atterrir dans un peuplier. L’air résigné, il regagne le centre du terrain et rassemble ses joueurs.

- Les gars, si yé vous réounis ici, c’est pour vous parler dou match à Ayatcho

**************

Lundi 13 août, 17h22 – Devant le Grand Stade Lille Mais-trop-pôle

Malgré le froid sibérien qui règne sur la région, Michou Cédou, le président du LOSC, et Radis Gracias, le côtch, ont bravé le blizzard pour venir admirer la petite merveille d’architecture qui va servir d’écrin au LOSC pour les années à venir.

- Cette fois ça y est Michou, on est dedans.

- Ben non Radis, pour l’instant on est devant.

- Non mais ce que je voulais dire c’est qu…

- C’était de l’humour Radis, laisse tomber.

« C’est ça le problème avec Radis Gracias« , qu’il pense le Michou en son for intérieur, « Il n’a aucun humour. D’ailleurs, il suffit de voir sa gueule pour comprendre tout de suite qu’il fera jamais les Grosses Têtes, le Radis. Mais bon, c’est un bon côtch. »

- N’empêche qu’il va falloir le remplir ce stade, président. Maintenant qu’Enfer Destin est parti à Chelsea, notre meilleure tête d’affiche c’est Slomone Klou. C’est quand même pas la même, quand même.

- Tinquiète, Radis. Dans le Ch’Nord, les gens sont chaleureux. Ils viennent pour l’équipe, pas pour tel ou tel joueur.

- Ok mais bon, si Debychu part y’ restera que Lucas Bigre comme mec originaire du Ch’Nord. Et ch’uis pas sûr qu’un mec qui a la gueule de Bourvil en moche ça fasse rêver les gens. Même ici.

- On en reparle vendredi avant le match, tu verras c’que j’te dis.

A SUIVRE…

 Et pendant ce temps-là, un joueur du LOSC a été appelé par Dédé Deschiens, le nouveau sélectionneur des Bleus.

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Les Experts bourrés détruisent le plateau de l’Equipe TV : les réactions fusent, la polémique enfle

Mercato, rumeurs et transferts : Kakuta tout proche de l’OM, Van Persie file à Manchester United


 

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE