Equipe de France : Didier Deschamps prépare les Bleus de demain

PAR Emmanuel Bocquet, le 23/07/2012 à 19:13

Equipe de France : Didier Deschamps prépare les Bleus de demain

« Didier Deschamps est le nouveau sélectionneur de l’équipe de France« . Le 11 juillet dernier, la Fédération Française de Football publiait ce communiqué en home de son site Web. Une victoire pour un Noël Le Graët unanimement reconnu comme un fin manipulateur négociateur. Dans le dossier Blanc, il n’a pas cessé d’oeuvrer pour que le Président plie bagage et est finalement parvenu à ses fins.

Mais l’opinion publique et les joueurs auraient sans doute mal perçu la nomination d’un Le Guen ou d’un Smerecki en remplacement de l’homme à la touillette. En sortant Deschamps de son chapeau, NLG substitue un dinosaure par un autre et sauve la face. Un habile tour de passe-passe. Seulement voilà : avec DD les Bleus vont repartir de zéro.

Car si Blanc et Deschamps ont en commun l’épopée de 1998-2000 et une amitié non-feinte, ils sont aussi diamétralement opposés en termes de conception de jeu. L’équipe de France à la sauce espagnole avec petits gabarits et jeu court, c’est terminé ! Avec La Dèche, on va revenir aux fondamentaux : du costaud, du solide, de l’impact dans les duels.

Deschamps ne s’en est jamais caché : il aime les beaux gabarits. Le quatuor axial Diawara-N’Koulou-M’Bia-Diarra à l’OM, c’est son idée ! En fait, pour Didier, l’essentiel est de gagner la bataille du milieu, coûte que coûte. Et peu importe s’il faut pour ça détruire le jeu de l’adversaire plutôt que de construire le sien.

Alors oui : Didier Deschamps est un gagneur. Un sacré gagneur même. En 3 ans à l’OM, il a réussi à ramener 6 trophées au club avec un effectif à peine supérieur à celui de Sochaux. Bel exploit. Mais Didier Deschamps, ce sont aussi les conflits avec Ben Arfa et Valbuena, les fâcheries avec Gignac, la guéguerre interne avec Anigo…

C’est également une équipe marseillaise chiante à mourir pendant 3 ans – malgré les titres – et la pire série de défaites de l’histoire du club. Bref, le profil du nouveau sélectionneur des Bleus n’est pas compatible avec l’idée de plaisir à laquelle les amoureux des Bleus se raccrochent pour pouvoir aimer à nouveau cette équipe.

Alors à quoi peut-on s’attendre pour le match amical du 15 août face à l’Uruguay ? Quelle tête aura la première sélection de la Dèche ? Au niveau des gardiens, la hiérarchie ne devrait pas bouger. Derrière, les options ne sont pas nombreuses. Si DD décide d’écarter Mexès et/ou Rami, il ne reste que Koscielny, Sakho et Yanga-M’Biwa comme piste crédible.

Au milieu, M’Vila et Cabaye semblent incontournables. Diarra et Malouda devraient tirer leur révérence. Gourcuff pourrait revenir en grâce s’il retrouve un bon niveau avec l’OL. Quid de Nasri, Ben Arfa et Ménez, qui sont d’ailleurs convoqués vendredi par la commission de discipline de la FFF ? Deschamps va-t-il instituer un code de bonne conduite ou tout simplement se passer des brebis galeuses ?

Enfin devant, Benzema et Giroud semblent là pour un bon moment. A plus ou moins court terme, on pourrait voir débarquer de nouvelles têtes : Griezmann, Lacazette voire Cabella. A moins que Gameiro et Hoarau ne rescussitent. Mais pour ça, il faudrait déjà qu’ils quittent le PSG…

 

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY :

Kalou, N’Koulou et Lavezzi : le top 10 des joueurs qui vont compter en Ligue 1 (1/2)

vvv

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE