Millionnaire recherche pin-up sexy : le site de rencontre pour VIP

PAR Julie Snasli, le 05/05/2012 à 16:27

Millionnaire recherche pin up sexy : le site de rencontre pour VIP

C’est l’histoire d’un mec, Brandon Wade, étudiant brillant du célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) de Boston, qui n’a jamais su attirer les jolies filles. Sorti de l’université, le jeune homme embrasse – à défaut des femmes – une très belle carrière. Mais malgré son salaire à six chiffres, sa vie amoureuse (et sexuelle) reste misérable… Et ce ne sont pas les sites de rencontre qu’il fréquente qui changent la donne. Car ce que recherche Brandon, ce n’est pas l’âme soeur, mais plutôt, une pin-up sexy, attirée par l’argent et le pouvoir.

Ça tombe bien ! Brandon a de l’argent et en plus, il ne manque pas d’idées. Après d’interminables soirées à cogiter sur la question, Eurêka ! Notre « geeky » décide de lancer un site Internet pour répondre à une demande insatisfaite. C’est ainsi que www.seekingarrangement.com voit le jour. Un service Web qui met en relation des hommes très riches et des femmes qui, en échange de leur compagnie (ou plus si affinités) se font payer.

Pour info messieurs, l’inscription mensuelle pour devenir un « Sugar daddy » (« sucre » pour fric), est de 50 dollars… Et ce n’est que le début ! Car ensuite, il faut subvenir aux besoins de ces dames. 1000 euros par mois pour certaines, le triple pour d’autres, selon ce qu’elles acceptent de faire ou de ne pas faire. Attention, l’exclusivité n’est pas automatique, certaines sugar babies ont plusieurs sugar daddies. Parmi les filles disposées à jouer les playmate, 35 % sont des étudiantes qui croulent sous les dettes et espèrent ainsi financer leurs études.

Sur le blog de rue89.com, on apprend qu’un ancien procureur, Sunny Hostin, avait accusé ce site de « prostitution glorifiée », et son fondateur de faire du « proxénétisme ». Brandon Wade s’était défendu : « Nos sugar babies sont les courtisanes du XXIe siècle, ni plus ni moins. Ce genre d’arrangement a toujours existé. Ce n’est pas moi qui l’ai inventé. » Jusqu’ici, aucun procureur n’a trouvé de faille, permettant d’inculper Wade pour proxénétisme. 

En attendant, le site fait un carton, puisqu’il compte 900 000 membres dans plusieurs pays. Les abonnés ont 39 ans en moyenne, ont des revenus annuels de 264 000 dollars, une fortune de 5,6 millions de dollars et dépensent environ 4 400 dollars par mois pour leur petite chérie.

Sugar daddy, un statut qui ne s’improvise pas !


 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE