Sexualité : on le savait, le Point G n’existe pas

PAR Cathy Pinte, le 23/01/2012 à 11:04

Sexualité : on le savait, le Point G nexiste pas

On pourrait le comparer au Saint Graal, une quête historique, improbable, qui fascine les hommes depuis des générations.

Le point G, objet de désir et de mystère, n’existerait pas. Et oui, c’est dommage mais c’est comme ça. Des chercheurs israéliens et américains ont publié une étude pour nous le prouver. Simple croyance le point G ? A en croire les résultats de leurs travaux, 84% des femmes croient en son existence, mais les examens menés en laboratoire sur des échantillons de tissus restent incohérents.

Les chercheurs se sont basés sur 100 articles publiés ces 60 dernières années. Etudes cliniques, rapports, commentaires, rien ne prouve l’existence de ce fameux point G. Si la plupart des femmes pensent qu’il existe, il serait en fait lié à la proximité avec le clitoris, ou la présence de glandes de Skene, qui sécrètent diverses quantités de liquides pendant le rapport sexuel et pourrait donc mener à l’orgasme.

La notion même de point G a été inventée dans les années 80, en plein essor de la libération sexuelle. On peut donc un peu douter de son existence et penser en toute légitimité que ce n’est qu’une croyance. Alors arrêtez de chercher et concentrez vous sur le plaisir de votre partenaire, après tout on n’est pas dans la Carte aux Trésors.

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE