François Fillon : « Arnaud Montebourg et François Hollande tirent dans le dos de PSA »

PAR Julie Snasli, le 17/07/2012 à 16:25

François Fillon : Arnaud Montebourg et François Hollande tirent dans le dos de PSA

16 h 30 – François Fillon : « Arnaud Montebourg et François Hollande tirent dans le dos de PSA »

François Fillon est passé à l’offensive. L’ancien premier ministre a fortement critiqué la gestion du cas PSA par le gouvernement. « Il y a toujours quelque chose qui me choque dans ces discours politiques quand une entreprise va mal. Ce sont les gens de l’arrière qui tirent dans le dos de ceux qui sont en première ligne. Je ne sais pas si messieurs Montebourg et Hollande seraient de meilleurs dirigeants de l’industrie automobile », a-t-il déclaré.

11h35 – Roselyne Bachelot « indignée et dégoûtée » par le salaire d’Ibrahimovic

Roselyne Bachelot, ancienne ministre des Sports, a tenu à partager son indignation ce matin sur i-Télé, à propos du salaire du Suédois Zlatan Ibrahimovic, le petit nouveau qui doit signer au PSG. Le joueur qui devrait être payé 15 millions d’euros nets par an, pourrait en plus être exonéré du fameux impôt à 75%, souhaité par François Hollande, le club parisien s’étant engagé à absorber la taxation. « Ça suscite chez moi de l’indignation et presque du dégoût de voir ces salaires absolument incroyables alors que dans nos petits clubs de football, on se bat comme des chiens pour arriver à faire vivre ces clubs », a-t-elle souligné. Le transfert d’Ibrahimovic se négocierait autour de 30 millions d’euros (avec bonus) selon les rumeurs.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

PSG : Ibrahimovic pose avec le maillot du PSG

PSA justifie la fermeture d’Aulnay dans un document interne

09h55 – Fillon fustige les mesures fiscales de Hollande : « le contraire de ce qu’il faudrait faire en temps de crise »

François Fillon, invité sur France 2 est revenu sur la dernière mesure du gouvernement Ayrault : la refiscalisation des heures supplémentaires. « C’est vraiment une double bêtise. D’abord c’est une bêtise pour l’économie française qui a besoin de souplesse. On n’a pas à supprimer les 35 heures. On a mis de la souplesse dans le système. Aujourd’hui, on supprime cette souplesse ».  Pour lui : « On rigidifie une économie qui est déjà plus rigide que toutes les autres économies européennes, donc c’est vraiment le contraire de ce qu’il faudrait faire en temps de crise ». 

09h00 – Jean-Luc Mélenchon s’en prend à Joffrin, Aphatie, Barthès, Elkabbach…

Jean-Luc Mélenchon, le retour. L’euro-député a publié hier un pamphlet anti-journaliste. Sa cible : Laurent Joffrin du Nouvel Observateur,le « médiacrate enragé ». Un billet d’humeur tout en prose : « Lisez l’éditorial ahurissant de Joffrin à propos de PSA pour comprendre à quel point ce système peut durcir ses méthodes d’intoxication mentale. Le médiacrate social libéral enragé voit dans l’affaire PSA, « le cimetière des illusions idéologiques françaises ! Intellectuellement c’est révulsif. » Et de mettre dans le même sac, d’autres journalistes, tels que « Aphatie, Duhamel, Ménard, Barthès, Elkabbach, au secours ».

08h45 – François Fillon pense qu’il va gagner

Sûr de lui ce matin sur France 2, François Fillon a assuré qu’il ne pensait pas perdre la présidence de l’UMP : « Je me suis engagé pour gagner ». Affirmant qu’il n’était pas en guerre avec Jean-François Copé : « Je suis candidat à la présidence de l’UMP, Jean-François Copé lui, est secrétaire général. » Pas aussi pacifiste qu’il voudrait le faire croire, l’ancien Premier ministre fustige quelque peu son non-adversaire, à propos de son déjeuner avec Nicolas Sarkozy : « J’ai bien sûr des contacts avec Nicolas Sarkozy mais toutefois je ne convoque pas les photographes pour les immortaliser ».

Mardi 17 juillet 2012 :

*******

18 h 40 – Roselyne Bachelot : « Je reste une femme de droite »

Roselyne Bachelot, membre de la commission présidée par Lionel Jospin sur la moralisation de la vie publique, s’est expliquée à propos de sa nomination sur BFMTV. « Bien évidemment, je n’ai rien demandé et cela a été une grande surprise et un grand honneur que le président de la République me demande de participer à cette commission », a-t-elle affirmé. L’ancienne ministre ajoute : « Je reste fidèle à mes convictions, je suis une femme de droite et je crois que c’est de la confrontation que peut naître un consensus ».

10h25 - Christian Estrosi :  »Si nous étions en place, PSA ne fermerait pas le site d’Aulnay »

Invité ce matin sur France Info, le député maire de Nice, Christian Estrosi est revenu sur le passage télévisé de François Hollande le 14 juillet : « Moi j’ai aimé l’hyper-président, face à celui que je qualifie d’hypo-président, il n’est responsable de rien et chante toujours le même refrain : c’est la faute à Sarko. Il a dit ça pendant des mois et des mois de campagne, et maintenant qu’il est président, c’est toujours la faute à Sarko. Je vois sa méconnaissance stupéfiante des dossiers. » Puis au sujet du plan social de PSA, qui prévoit la suppression de 8000 postes en France, sûr de lui : « Si nous étions en place, PSA ne fermerait pas le site d’Aulnay« . Et d’ajouter : « Je suis étonné que Monsieur Montebourg dise qu’il recevra le président de PSA dans 8 jours, ça fait deux mois qu’il est ministre !« 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE