Copé « prend acte de la victoire de la gauche » et veut « l’unité » de l’UMP

PAR Julie Snasli, le 17/06/2012 à 21:24

Copé prend acte de la victoire de la gauche et veut lunité de lUMP

21h50 – Copé appelle à l’unité de l’UMP

Jean-François Copé « prend acte de la victoire de la gauche » et appelle à « l’unité » de l’UMP. Le secrétaire général du parti, élu en Seine-et-Marne ce soir, reprendra dés demain la bataille avec François Fillon pour la présidence de l’UMP. François Fillon qui a d’ailleurs remporté les élections dans le 2e circ. de Paris.

21h20 - S. Royal : le tweet de Trierweiler « n’a pas arrangé les choses »

Interrogée sur les raisons de sa défaite en Charente-Maritime, Ségolène Royal est revenue sur la « trahison » de son adversaire, le dissident DVG Olivier Falorni, désormais député, l’accusant d’être un « candidat de droite ». Et sur le tweet de Trierweiler qui  »n’a pas arrangé les choses.

21h05 – Les personnalités élues et battues 

J.L Borloo : ÉLU

NKM : ÉLUE

Luc Chatel : ÉLU

Claude Guéant : BATTU

M. Alliot-Marie : BATTUE

Ségolène Royal : BATTUE

Marine Le Pen : BATTUE

Nadine Morano : BATTUE

Jack Lang : BATTU

Xavier Bertrand : ÉLU

Stéphane Le Foll : ÉLU

Aurélie Filippetti : ELUE

François Bayrou : BATTU

Laurent Wauquiez : ÉLU

Jean-François Copé : ÉLU

Pierre Moscovici : ÉLU

François Baroin : ÉLU

Marion Maréchal-Le Pen : ÉLUE

20h45 – Martine Aubry soutient Ségolène Royal

Martine Aubry a redit « toute son amitié à Ségolène Royal, qu’elle soutenait depuis le début à La Rochelle : « C’est extrêmement douloureux pour S. Royal ».

20h20 - Nadine Morano explique sa défaite par « le coup tordu » de Dahan 

Nadine Morano explique sa défaite par « le coup tordu » de Dahan, à 48 heures des législatives. Elle devrait porter plainte contre le comique, qu’elle soupçonne d’être un « militant socialiste ».

20h20 – Le FN demande le recompte des voix dans le Pas-de-Calais

Marine Le Pen, battue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, face au socialiste P. Kemel. Or, on apprend que le FN demande un recours pour le recompte des voix dans les 14 communes.

20h00 - Olivier Falorni gagne : Ségolène Royal dénonce son « combat déloyal »

Émue, Ségolène Royal dénonce la « trahison » et le  »combat déloyal » de Olivier Falorni. C’est ce dernier qui remporte les législatives en Charente-Maritime.

17h40 – Collard agressé dans le Gard

Gilbert Collard, candidat FN dans le Gard a été agressé, selon une journaliste de BFMTV. Il était accompagné de Patrick Fernandez, son directeur de campagne quand un groupe de personnes est arrivé pour leur cracher dessus et les insulter.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Suivez le second tour des législatives en direct, en cliquant ici. 

17h10 – Royal espère que « ça va le faire »

Ségolène Royal était accompagnée de Maxime Bono, député sortant et maire (PS) de La Rochelle, ce matin lorsqu’elle a voté vers 11h00. Elle a brièvement répondu aux journalistes, sur place, leur disant que c’est « Une journée ensoleillée, oui. Mais c’est une journée tendue, forcément. Croyons-y jusqu’au bout, j’espère que ça va le faire dans les urnes. »

Dimanche 17 juin 2012 : 

******

12h10 – Louis Aliot juge « pitoyable » la critique de Fillon à l’encontre de Morano

Depuis le canular téléphonique de Gérald Dahan à Nadine Morano (l’imitateur s’étant fait passer pour Louis Aliot, n°2 du FN), et surtout, depuis les propos de Morano, pendant cette fausse conversation, sur l’immigration (« j’ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi »), les réactions se font vives. Fillon avait fustigé l’ancienne ministre, disant qu’elle  »aurait dû raccrocher ». Un avis que ne partage pas l’imité. Pour L. Aliot, la critique de Fillon est « pitoyable » : il  »n’a aucune ouverture d’esprit, aucun humour », »cela est inquiétant pour sa carrière politique propre ». Copé, quant à lui, refuse d’accabler Nadine Morano.

 A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Législatives 2012 : la carte interactive des circonscriptions à suivre

Grollande Hebdo n°5 : retour sur la semaine « diplomatwitte » de François Hollande

11h50 – Copé et Fillon : la guerre continue

Laissée en suspend pendant les législatives, la question de la présidence de l’UMP, refera l’actualité dès lundi, au lendemain du scrutin final. Jean-François Copé et François Fillon, aux deux styles radicalement opposés, retourneront au charbon pour briguer la gestion du parti. « Le 18, je lance un appel! » a ironisé Fillon, hésitant à prendre des vacances, selon les projets de Copé, lequel a promis de ne rien faire avant septembre. Qui tirera le premier ? En tout cas, ils sont tous les deux à l’affût. Copé travaille déjà à sa future équipe de campagne.

10h40 - Olivier Falorni dénonce la « victimitude » de Ségolène Royal 

Les tensions n’en finissent plus dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime entre Ségolène Royal, la parachutée et Olivier Falorni le dissident, tous les deux de gauche.  Après le « tweetgate », place au « Watergate » de l’affichette. L’ancienne candidate à l’Elysée accuse le clan de son adversaire d’utiliser des « méthodes de voyou » et d’avoir collé une affiche de campagne stipulant « Ici c’est Falorni » sur la porte de son domicile. Et O. Falorni de dénoncer une stratégie de « victimitude ». Ségolène Royal a d’ailleurs porté plainte pour « pose d’une affiche menaçante ».

Samedi 16 juin 2012 : 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE