Marine Le Pen – Jean-Marie Le Pen : tel père telle fille ?

PAR Julie Snasli, le 02/04/2012 à 16:08

Marine Le Pen   Jean Marie Le Pen : tel père telle fille ?

« Jean-Marie Le Pen est Jean-Marie Le Pen. Il n’est pas Marine Le Pen. » La nouvelle patronne du FN l’avait crié haut et fort quand son père avait cité le poète Robert Brasillach, fusillé à la libération pour collaboration. La candidate à la présidentielle entend rompre avec l’héritage radical de Jean-Marie. Depuis son entrée en campagne, la nouvelle patronne du Front national a un seul objectif :   »dédiaboliser son parti ».

Marine Le Pen veut rendre le Front National plus ouvert, en « adoucissant » son ‘image. Exit l’antisémitisme et le négationnisme. Pour elle, les chambres à gaz ne sont pas « un détail de l’histoire », comme l’avait déclaré  Jean-Marie en 1987.

Et pour se débarrasser concrètement de cette terrible image, elle n’a pas hésité à virer les membres les plus radicaux. Pour la candidate, le FN doit être plus fréquentable. Elle prend ses distances avec son père et elle l’assume. Tandis que le padre s’appuyait sur les courants  les plus extrêmes, la fille se déclarait en 2010 « opposée aux groupuscules radicaux, caricaturaux et anachroniques ». Alors que Jean-Marie parlait de « races », elle, évoque des « différences culturelles ».

Si la vraie rupture réside dans le style, les divergences d’idées ne manquent pas non plus. Marine Le Pen souhaite, depuis son sacre, approfondir les problématiques économiques et sociales, et appréhender la question de l’immigration de façon transversale. La candidate est dans la critique de l’islam. Jean-Marie quant à lui, attaquait directement les populations maghrébines. Par ailleurs, l’ancien chef envisageait une sortie de l’euro. Marine en fait une priorité.

Malgré quelques divergences, Marine Le Pen reste Le Pen. Souvenons-nous, le bal à Vienne, véritable vivier de néonazis, la comparaison des prières de certains musulmans avec l’Occupation de la seconde guerre mondiale… Et on en passe et des meilleurs.

A lire aussi sur Menly.fr

Dupont-Aignan : Eva Joly, on s’en fout

 

 

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE