Grollande Hebdo n°3 : revivez les temps forts de la présidence Hollande

PAR Rédaction Menly, le 02/06/2012 à 11:30

Grollande Hebdo n°3 : revivez les temps forts de la présidence Hollande

Revivez les temps forts, semaine après semaine, de la présidence Hollande grâce au Grollande Hebo :

Point de G8 ni de déplacement à l’autre bout du monde. François Hollande a vécu sa première semaine de présidence «normale».

Politique fiction - Entre son séjour au pavillon de la Lanterne au dîner de travail avec Vladimir Poutine, François Hollande a vécu une semaine plus calme que les deux précédentes. Un point positif : ses ministres sont au travail.

Samedi 26/ Dimanche 27 mai 2012 : éclairons la Lanterne

Après son aller-retour afghan de la veille, François Hollande décide de se mettre au vert. Quoi de mieux qu’un petit séjour au pavillon de la Lanterne (ancienne résidence attribuée au premier ministre mais récupérée depuis par Nicolas Sarkozy) pour se remettre les idées en place avant une nouvelle grosse semaine de travail ? A peine est-il arrivé que son portable vibre. «Cc Fransoua, c Jean-marc, j’me disé ke ça seré cool si tu me laissé la Lanterne ! lol», voit-il s’inscrire sur son écran. François Hollande referme son portable. Hors de question de gâcher son week-end. Via Facebook, il prend tout de même le temps d’adresser une courte missive à un vieil ami : «Hey Nico ! T’avais raison, c’est grave bien la Lanterne ! Jean-Marc est jaloux mais tant pis pour lui, il n’avait qu’à être élu ! PS : merci pour les babouches».

Lundi 28 mai 2012 : Z comme Zemmour

Ce début de semaine est marqué par la polémique Zemmour. Le chroniqueur de RTL a critiqué la politique de Christiane Taubira. Face au tollé que ses mots ont provoqué, le journal se défend :
«Va-t-on le faire licencier ? Demande Valérie Trierweiler
- Je ne suis pas président de RTL, lui répond François Hollande
- Et moi ? Je peux le faire licencier ?
- Tu n’es pas présidente de RTL non plus, ma chérie
- Mais je suis présidente de quoi, moi, au final !?»

Le Président préfère couper court à ce débat et feuillette la presse. L’explication de son fameux «moi, Président de la République» est donné dans L’Express. « Il faut que je remercie Laurence Ferrari. Si sa question avait commencé par ‘Quelle est votre conception de la présidence de la République?’, j’aurais répondu simplement ‘Ma conception est…’. Mais elle a choisi une autre formule : ‘Vous président, que feriez-vous?’ Du coup, j’ai enchaîné!« , explique-t-il. Penchée par-dessus son épaule, sa compagne fait la moue. «Mais on a travaillé cinq heures dessus, la veille». François Hollande se retourne et retire ses lunettes : «Cela fera partie des grands secrets de la République…»

Ne pouvant plus se passer de réunions internationales, le président de la République a prévu un entretien avec David Cameron. Les deux hommes condamnent d’une seule voix les massacres en Syrie. Plus important, François Hollande semble avoir trouvé un nouvel ami. «Tu es vachement plus sympa qu’Angela», s’enthousiasme notre Président. Il poursuit : «Alors, pour la croissance dans le Pacte européen…» mais David Cameron l’interrompt. «Ne tente pas de me corrompre avec tes idées et allons faire une partie de FIFA». Damn ! Encore raté.

Mardi 29 mai 2012 : expulsions en Syrie

Ce matin, François Hollande est en forme. Après avoir englouti un plein bol de Frosties, le Président se sent d’attaque pour mener à bien de grands projets. Premier coup de la journée : l’expulsion de l’ambassadrice de Syrie. Il l’appelle personnellement : «Tu prends tes clics et tes clacs et tu te casses !». A l’autre bout du fil, la jeune femme, médusée, n’a pas le temps de répondre. Le Président lui raccroche au nez. Plusieurs pays, tels que l’Allemagne et le Royaume-Uni suivront après l’annonce française. Devant sa glace, François Hollande bombe le torse : «Alors, c’est qui l’patron !?».

Deuxième annonce du jour : la limitation des écarts de salaires dans la fonction publique. Nous sommes à peine à la moitié de la journée que le Président a déjà fait les gros titres par deux fois. Pendant que Jean-Marc Ayrault rencontre les syndicats, il se prépare pour le 20 heures avec ses équipes. Un conseiller se hasarde à poser une question : «Monsieur le Président, pourquoi avez-vous choisi France 2 plutôt que TF1 ?». François Hollande n’a pas le temps de répondre que sa compagne est déjà sur le coup : «Parce que je préfère qu’il se fasse interviewer par un homme plutôt que par une blonde qui porte des décolletés plongeants». Elle ajoute : «Je connais les goûts de mon homme pour les journalistes…». A la fin de sa prestation face à David Pujadas, le Président vient débrieffer avec les siens. «J’étais comment ?», demande-t-il. «Normal…».

L’autre information de la journée concerne la sélection des 23 pour l’Euro. Mapou Yanga Mbiwa et Yoann Gourcuff n’iront pas en Pologne et en Ukraine. François Hollande tient à adresser un message d’encouragement à Laurent Blanc. «Moi, sélectionneur de l’équipe de France, j’aurais conservé Yoann Gourcuff. Mais j’aurai l’occasion de rattraper vos erreurs dans cinq ans. Bonne chance tout de même».

Mercredi 30 mai 2012 : dansons la Valls

Discret depuis sa nomination au gouvernement, Manuel Valls veut faire parler de lui. Le ministre de l’Intérieur décide de limoger le préfet de Paris, Michel Gaudin, proche de Nicolas Sarkozy. «Si on dégage tous les amis de Sarkozy, on va finir par se faire repérer», s’inquiète François Hollande. «Fais-moi confiance», se contente de lui répondre «Manu». Le maire d’Evry est venu s’entretenir avec le Président à propos de son déplacement en Espagne. «Je vais faire quelque chose de fort. Je vais demander la dissolution de l’ETA». Le Président reste silencieux un instant. «Et tu penses qu’ils vont accepter tout de suite ou bien qu’ils vont prendre cinq minutes de réflexion ?». Vexé par l’ironie de son interlocuteur, Manuel Valls quitte la pièce sans un mot.

Une bonne nouvelle vient égayer la fin de journée du Président. Le journaliste Roméo Langlois vient d’être libéré et va pouvoir rentrer en France. Rapidement, les communicants de François Hollande envahissent son bureau. «On va dire que vous avez harcelé le président colombien jour et nuit pour faire libérer Roméo !», s’enthousiasme l’un d’entre eux. Un second le coupe : «J’ai mieux ! Un photomontage de vous, arme au poing, prêt à aller chercher Langlois dans la jungle». Le Président est dubitatif : «Qui va croire ça ? Avec le décalage horaire ça n’est même pas physiquement possible». Il reprend : «Je vais faire un communiqué dans lequel je vais exprimer ma joie parce que je suis content qu’il soit sain et sauf». Au tour des conseillers de douter : «Mais comment on récupère l’affaire alors ?». «On ne la récupère pas», tranche François Hollande qui se lève et quitte son bureau. Il y revient un instant plus tard : «J’ai fait ça pour l’effet dramatique mais j’ai encore plein de boulot en fait. Barrez-vous».

Jeudi 31 mai 2012 : adieu Laurence !

Dans cette semaine plutôt positive, c’est au tour de Jean-Marc Ayrault de venir apporter une bonne nouvelle. «J’ai pris une décision : nous allons faire une loi contre le harcèlement sexuel. Ce sont Najat et Christiane qui s’en chargeront», déclare-t-il avant de s’expliquer : «Au début je voulais qu’on laisse faire le Parlement mais imagine qu’un mec de droite ponde une bonne loi ; on risque de passer pour des nullos. Donc, on le fait nous-mêmes». Le Président approuve : «Dépêchez-vous de faire cette loi, j’ai hâte d’entendre ce qu’en dira Zemmour !»

Mais ce jour est à marquer d’une pierre blanche pour d’autres raisons. Après quatre ans de bons et loyaux services, Laurence Ferrari quitte le JT de TF1. Alors que la journaliste fait ses adieux aux téléspectateurs, le moment que redoutait François Hollande arrive. Valérie Trierweiler se tourne vers lui, une petite lueur d’espoir dans les yeux : «Tu sais à quelle adresse il faut envoyer sa candidature pour le JT ?»

Vendredi 1er juin 2012 : vous prendrez bien un peu de Poutine ?

Très tôt ce matin, François Hollande est réveillé par un coup de téléphone. «Je désapprouve votre politique et je serai votre plus farouche opposant ! Mouwahahahaha !», s’enflamme une voix visiblement déformée par ordinateur. Le Président ne se laisse pas impressionner : «Tu sais Martine,  tu peux modifier ta voix tant que tu veux. Ça n’empêchera pas ton nom d’apparaître sur mon téléphone quand tu appelles». «La voix» raccroche, François Hollande peut retourner à ses douces rêveries.

Le grand dossier de la journée concerne le volailler Doux. L’entreprise fait partie des 36 firmes «en grand danger» listées par Jean-Marc Ayrault. Placée en redressement judiciaire, la société ainsi que ses 3400 employés sont dans une situation catastrophique. François Hollande prend le problème très à cœur. Il convoque ses ministres Arnaud Montebourg et Stéphane Le Foll. «Messieurs, trouvez une solution au plus vite. Je refuse de laisser le volailler se faire plumer !». Silence. «Oh allez, elle est bonne, non ?». Arnaud Montebourg se redresse sur sa chaise : «Vous savez ce que j’aime dans l’humour ? Quand c’est drôle». Le ministre quitte la pièce, laissant Stéphane Le Foll seul avec le Président : «Ben moi… J’ai pas compris en fait».

Ce soir François Hollande est inquiet. Féru de rendez-vous internationaux, il craint tout de même son tête à tête avec Vladimir Poutine. Surtout que le sujet du jour, la Syrie, n’a rien de réjouissant. Lorsque ce dernier se présente à lui, la température de la pièce chute de quelques degrés. Sans un mot, il s’avance vers le président de la République et pose une bouteille de 2L de vodka sur la table. «Tu bois !». La soirée va être longue…

Président de la République n’est pas un boulot facile et François Hollande le sait, cette semaine relativement tranquille n’est qu’un mirage et la suite de ses aventures risque d’être autrement plus compliquée…

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Grollande Hebdo n°1 : retour sur la première semaine du président Hollande

- Grollande Hebdo n°2 : retour sur la deuxième semaine du président Hollande

- L’actualité politique sur Menly.fr

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE