Santé : détester son job est aussi nocif qu’être au chômage

PAR Gautier Roos, le 26/11/2012 à 11:16

Santé : détester son job est aussi nocif quêtre au chômage

Une étude australienne indique que les actifs n’aimant pas leur boulot sont aussi stressés que les sans-emploi.

Avis à tous les feignants : voici une nouvelle bonne raison de ne pas chercher de boulot en cette période de crise. Si vous allez bosser en traînant des pieds, la mine fade et le ton aigri, il est peut-être temps pour vous de claquer la porte. Détester son travail serait aussi mauvais pour la santé mentale qu’être au chômage, à en croire un article du Daily Mail.

Des chercheurs de l’Australian National University ont constaté que les actifs qui n’aimaient par leur boulot présentaient les mêmes degrés d’anxiété et les mêmes épisodes de dépression que les sans-emploi !

Trois raisons sont évoquées par le site web britannique pour expliquer ce phénomène : un boulot exigeant, un patron désagréable, ou encore la faible sécurité de l’emploi dans la conjoncture économique actuelle. L’ensemble des salariés seraient concernés par ces résultats car l’étude révèle que seuls les employeurs se portent mieux.

Des recherches antérieures de l’Australian National University montraient que les personnes malheureuses au bureau avaient une tension artérielle plus élevée que les autres, même quand ils n’étaient pas au travail. Les gens qui n’obtiennent jamais de promotion auraient aussi un risque plus élevé de maladie cardiaque. Source.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Une star du porno veut coucher avec tous les fans du Barça

Booba – Futur : chronique de l’album rap de l’année

UMP : Juppé abandonne et Fillon va saisir la justice

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE