Mallaury Nataf SDF et rejetée à cause de son judaïsme ?

PAR Cathy Pinte, le 03/02/2012 à 10:59

Mallaury Nataf SDF et rejetée à cause de son judaïsme ?

On l’a vue jouer dans « Le Miel et les Abeilles », gambader dans la « Ferme Célébrité 2″. L’actrice française, Mallaury Nataf, 39 ans, a poussé les portes du Parisien hier, pour passer un appel au secours.

La jeune femme, qui s’était fait connaître en 1994 en chantant court vêtue et sans culotte sur le plateau du Jacky Show, vit une descente aux enfers. « Je n’ai plus rien. Mes trois enfants m’ont été retirés. La brigade des mineurs m’a pris le plus petit samedi et l’a placé auprès de l’aide sociale à l’enfance » confie-t-elle au Parisien.

« Je suis SDF depuis mars, lorsque j’ai dû laisser mon compagnon, victime d’une rupture d’anévrisme, et quitter mon appartement. » Depuis dix semaines, l’actrice erre « d’hôtels de banlieue en logements amicaux ».

Après son court passage en 2005 dans « La Ferme Célébrité » elle a « choisi de [se] consacrer à [ses] enfants ». Elle avoue : « J’ai été une très mauvaise mère. J’ai fait l’objet de deux longues enquêtes sociales ». Les services sociaux ont  finalement décidé de lui retirer la garde de ses enfants.

« Mon seul tort est d’être juive orthodoxe pratiquante. Il y a quatre ans, je suis tombée amoureuse d’un homme croyant, Abraham, qui a révéle mon judaïsme et celui de ma mère. Mais les pères de mes enfants, mes parents, mes amis m’ont rejetée ».

La comédienne , qui a élevée ses enfants dans la religion, se défend de les avoir privés de liberté. Abandonnée par les siens, Mallaury Nataf se retrouve aujourd’hui à la rue, loin du star-system et des paillettes. « Aujourd’hui je me retrouve seule au monde. Le métier me fuit. Seuls quelques esprits libres, comme Agnès Soral et Gérard Depardieu, me tendent la main. »

Elle vit actuellement dans un appartement à Saint-Ouen prêté par l’association Pause-Café et se tourne vers le Secours islamique pour chercher de quoi se nourrir. L’association qui lui vient en aide vient de monter un dossier avec son avocate pour qu’elle puisse récupérer la garde de ses enfants.

Un appel à l’aide qui met en lumière les dessous sombres du show business, et interpèle sur le sort des SDF en pleine vague de froid.

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE