Avis de recherche : le casier judiciaire de François Hollande

PAR Emmanuel Bocquet, le 10/05/2012 à 10:10

Avis de recherche : le casier judiciaire de François Hollande

Si vous croisez François Hollande, dites-lui que Carlo Ancelotti et ses 7M€ annuels le saluent bien.

L’avis de recherche de François Hollande

Nom : François, Gérard, Georges Hollande.
Surnom : « Flanby ».
Âge : 57 ans.
Taille : 6 cm… de plus que Sarkozy.

Poids : 30 kg… de moins qu’il y a un an.
Situation administrative : Ex de Ségo, il a fait comme tous les pontes du PS (DSK, Montebourg) et s’est maqué avec une journaliste.

François Hollande est activement recherché pour : Tentative de braquage de nos riches industriels et extorsion de fonds sur des footeux milliardaires.

François Hollande est également suspecté…
- D’être l’incarnation du consensus mou.
- De n’avoir jamais été ministre.
- D’avoir essayé de jouer au foot lors d’un match de bienfaisance, et avec Pierre Sarkozy en plus de ça. Des images insoutenables.
- De ne pas connaître les paroles de la Marseillaise (ce qui la fout mal pour un président).
- D’avoir laissé chanter Yannick Noah et surtout Cali à la Bastille le soir de son élection. Impardonnable.

Le casier judiciaire de François Hollande :
- S’est fait critiquer et vanner par à peu près tous les ténors du PS. Les mêmes qui aujourd’hui le soutiennent à 100%.
- A escroqué un vieux monsieur sénile, ancien président de droite, à qui il a extorqué sa voix à la présidentielle.
- N’a quasiment aucune casserole à son actif, ce qui ne nous arrange pas.
- Possède une collection de surnoms longue comme le bras : « Guimauve le Conquérant », « L’édredon », « Capitaine de pédalo », « Fraise Flagada » (et encore plein d’autres ici)…
- Aime le comique de répétition lourdingue.


Les signes particuliers de François Hollande :
- A tenté de prendre l’identité d’un autre. Saurez-vous retrouver qui ?
- N’aime pas les riches.

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE