Une nouvelle Renault R5 dans les cartons

PAR Laurent Maloberti, le 17/01/2012 à 18:18

Une nouvelle Renault R5 dans les cartons

La R5, ancêtre citadine made in Renault pourrait être ressuscitée. L’info sortie par le site Autonews permettrait au constructeur de venir titiller la DS3, la Fiat 500 et la Mini sur leur terrain de l’auto revival.

La Volkswagen New Beetle (1998) et surtout la Mini (2001) ont été les pionnières de la vague néo-rétro qui a saisi les constructeurs dans les années 2000. Fiat leur a magistralement emboîté le pas avec la 500 en 2007, deux ans avant Citroën et sa DS3, dont l’approche présentée comme « anti-rétro » fait néanmoins explicitement référence au mythe de la Déesse. Hormis la Beetle, toutes se vendent comme des petits pains et génèrent des marges substantielles grâce à des bases techniques facilement amorties (celle de la Panda pour la 500, de la C3 pour la DS3) et un marketing fondé sur la personnalisation à outrance.

Malgré le succès avéré de ces cas d’école, Renault n’a pas cédé à la mode, même s’il a pu se laisser aller à la nostalgie sur les podiums des salons : avant même l’arrivée de la Beetle, le constructeur avait présenté le concept Fiftie, une jolie évocation de la 4CV, son best-seller de l’Après-Guerre. Billancourt n’a cependant jamais donné suite à ce qui aurait pu être à la Clio ou à la Twingo ce que la 500 a été à la Panda.

Renault n’avait pas semblé éprouver de remords jusqu’à présent mais le débarquement en force des Fiat 500 et Citroën DS3 a pu le faire gamberger. A tel point que selon le magazine britannique Autocar, le constructeur songerait très sérieusement à exhumer la R5 et à la réincarner sur la base de la Clio IV.

Appelez-la Supercar

Née en 1972, la R5 a pour ainsi dire inventé la citadine moderne. Avec son hayon (le premier sur une petite auto trois-portes) et ses qualités routières à la hauteur d’une grande, elle a été le fer de lance de Renault jusqu’en 1985, date à laquelle elle a été remplacée par la Supercinq. Son design expressif et sa palette de couleurs très 70s’ en ont depuis fait une icône pop de l’histoire automobile, et une star du marché des youngtimers tricolores.

Selon Autocar, le constructeur, alléché par la part de marché que s’est taillée la DS3 chez les petites premium, étudie donc actuellement la faisabilité d’une nouvelle R5, pendant néo-rétro de la Clio IV. Base technique, moteurs, la nouvelle venue partagerait en effet tous ses dessous avec la future citadine au Losange. On peut par ailleurs imaginer que le pedigree des redoutables R5 Alpine et Alpine Turbo donnerait toute légitimité à une véritable version sportive, cousine de la Clio R.S… Comme ses concurrentes, la R5 offrirait bien sûr un programme de personnalisation poussé, devenu le nerf de la guerre sur cette niche de marché.

F Partager sur Facebook T Partager sur Twitter Ajouter un commentaire Envoyer par mail S'abonner au flux rss
AJOUTER UN COMMENTAIRE